Leicester s'accroche, City s'amuse, Chelsea déchante

Leicester devance par un petit point suffisant le... (PHOTO CARL RECINE, REUTERS)

Agrandir

Leicester devance par un petit point suffisant le duo Arsenal-Manchester City.

PHOTO CARL RECINE, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LONDRES

Grâce à son match nul à Aston Villa (1-1), Leicester prend samedi un petit point suffisant pour devancer en tête le duo Arsenal-Manchester City après la 22e journée de Premier League qui voit également Guus Hiddink déchanter pour la deuxième fois d'affilée avec Chelsea, qui a arraché le nul face à Everton (3-3).

David Silva (21) et Sergio Aguero célèbrent.... (PHOTO JON SUPER, AP) - image 1.0

Agrandir

David Silva (21) et Sergio Aguero célèbrent.

PHOTO JON SUPER, AP

L'après-midi avait commencé par un carton des Citizens contre Crystal Palace (4-0), synonyme d'égalité à trois au classement avec Arsenal et Leicester, mais en début de soirée les Foxes ont été chercher à Aston Villa leur 44e point (1-1), pour passer seuls la nuit tout en haut du classement.

Dimanche, les Gunners iront à Stoke pour reprendre la première place et deux longueurs d'avance sur leur dauphin avant un derby contre Chelsea dans une semaine.

Beaucoup plus bas, avec 25 unités seulement, leurs grands rivaux londoniens, sonnés par le passage d'Everton à Stamford Bridge (3-3), restent eux 14e. Après six rencontres de championnat et un vilain nul (2-2) - déjà - contre West Bromwich mardi, Guus Hiddink préserve son invincibilité, mais plus ses illusions. L'état de grâce de l'intérimaire néerlandais, qui avait remplacé Jose Mourinho mi-décembre, est bel et bien fini.

Les joueurs de Manuel Pellegrini, mis également en difficulté mercredi par l'épouvantail Everton (0-0) qu'ils retrouveront fin janvier pour un troisième opus après la demi-finale aller perdue en Coupe de la Ligue (2-1), ont donc bien réagi contre Crystal Palace.

Sûrement vexés par leur premier match à domicile sans marquer depuis près d'un an en milieu de semaine, Fabian Delph (22), Sergio Agüero (41, 69) et David Silva (84) ont enchanté leurs partisans.

Fragilisés par l'absence de Yannick Bolasie, Crystal Palace enchaîne un cinquième match sans victoire ni but marqué. Les Citizens peuvent eux se féliciter du réveil d'Agüero qui atteint la barre de dix buts en Championnat après sa longue blessure cet automne.

Terry arrache le nul 

Pour le plus grand plaisir des ambassadeurs de la Premier League, et nettement moins celui des Blues, c'est toutefois de Stamford Bridge qu'est venu le clou du spectacle avec un match haletant qui s'est refermé à 3-3 pour la troisième fois cette semaine.

Et ce n'est peut-être pas fini puisque Liverpool (9e) et Manchester United (6e), accrochés mardi et mercredi sur un score similaire, doivent s'affronter dimanche dans le grand classique entre deux grands mal en point...

Brouillons, Chelsea a donc également été spectaculaire avant d'affronter Arsenal dans une semaine. Menés 2-0 après un but contre-son-camp de John Terry (50) et un autre de Kevin Mirallas (56e), les Londoniens ont réussi à égaliser en deux minutes après l'heure de jeu sur deux inspirations de Diego Costa (64) et Cesc Fabregas (66).

Funes Mori pensait bien donner un avantage définitif au début de temps additionnel (90)... c'était sans compter sur le revanchard et fidèle capitaine des Blues. Malheureux 40 minutes plus tôt, Terry parvenait à égaliser sept minutes et 53 secondes après la fin du temps réglementaire!

Dans les autres rencontres, Tottenham s'est remis la tête à l'endroit en cartonnant Sunderland (4-1), trois jours après sa troisième désillusion de la saison face à Leicester.

Harry Kane a marqué, pour la 15e fois depuis août, mais c'est Christian Eriksen qui est le héros du jour avec un doublé. Le revenant Moussa Dembele complète le panneau d'affichage.

Après deux nuls et une défaite, les Spurs, qui ont encore été menés, décrochent enfin leur première victoire en 2016 mais en raison de leur fléchissement précédent ils restent en quatrième position, à quatre points du podium.

Enfin, en refermant contre West Ham (2-1) une série de cinq matchs sans victoire, Newcastle, rassuré par son nul épique contre MU mardi, abandonne la zone rouge (17e) en prenant même deux points d'avance sur la zone de relégation. Auteurs d'une entame idéale avec deux buts rapides, les Magpies ont ensuite résisté au retour du cinquième au classement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer