«Le coeur de Drogba est à Chelsea»

Didier Drogba félicite les joueurs de Chelsea après... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Didier Drogba félicite les joueurs de Chelsea après leur victoire à Londres, samedi.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Cinq phrases et une photo. C'est tout ce qu'il aura fallu pour démarrer la machine à rumeurs qui envoie Didier Drogba à Chelsea et loin, loin, loin du stade Saputo. Une rumeur qui n'a jamais été confirmée, mais qui résonne d'autant que le principal intéressé garde le silence, tout comme l'organisation de l'Impact.

La photo, d'abord. On y voit Didier Drogba samedi à Stamford Bridge, aux côtés du nouvel entraîneur intérimaire des Blues, Gus Hiddink, et du propriétaire, Roman Abramovich.

Les cinq phrases, ensuite. Après le match, lorsqu'il a été questionné par Fox Sports à propos de son voisin d'estrade, Hiddink fait savoir qu'il aimerait avoir l'Ivoirien près de lui pour l'aider à reconstruire le club londonien, qui croupissait dimanche au 15e rang du championnat.

«On aimerait beaucoup l'impliquer. Mais il a encore un contrat avec Montréal dans la MLS, même si c'est la saison morte pour eux maintenant», a indiqué Hiddink.

«Mais on aimerait assurément l'impliquer. Nous aimerions convaincre les joueurs importants de s'impliquer avec le club qui est important pour eux, a ajouté le remplaçant de José Mourinho. Le coeur de Drogba est à Chelsea.»

France Football en a remis une couche. Dans un article sur son site internet, l'hebdomadaire a assuré samedi que Drogba était pressenti pour devenir adjoint du nouvel entraîneur. Les Blues seraient en négociation avec l'Impact, et l'histoire se réglerait aujourd'hui, toujours selon France Football, qui assure que l'Ivoirien «souhaite rapidement poser les jalons de sa future carrière d'entraîneur».

La question est donc de savoir si Didier Drogba, après avoir séduit le public montréalais, ne se prépare pas à l'abandonner avant le terme de son contrat, soit décembre 2016.

À cette question, l'Impact a dit dimanche n'avoir aucun commentaire à faire. Drogba, quant à lui, n'a pas utilisé Twitter pour rassurer les partisans de l'Impact (son dernier gazouillis, en date de dimanche, annonçait plutôt le spectacle d'un groupe de rap ivoirien).

Dans ces conditions, la rumeur s'est amplifiée. Les quotidiens britanniques ont à peu près tous mentionné le possible retour de Drogba à Stamford Bridge.

«Si une seule carte devait être jouée dans le champ des relations publiques après le renvoi de Mourinho, à part ramener Frank Lampard, c'est le retour de Drogba», a affirmé le Sunday Telegraph.

Selon le Daily Mail, le retour de Drogba dans le personnel technique serait la clé du regain de forme des attaquants Radamel Falcao et Diego Costa. Rien de moins.

Tout s'achète?

Dans ce contexte, des amateurs montréalais se sont demandé dimanche si Joey Saputo serait prêt à vendre le contrat de Drogba - et si oui, pour combien d'argent.

Le record de la MLS pour une transaction vers un club européen revient à Jozy Altidore, vendu en 2008 un peu plus de 11 millions de dollars par les Red Bulls de New York à Villareal, en Liga.

Bien sûr, les situations sont complètement différentes: Drogba a 37 ans et ne partirait pas jouer avec Chelsea, mais deviendrait plutôt entraîneur.

Il y a aussi, bien entendu, la possibilité que cette histoire se dégonfle.

Dimanche, Fox Sports a affirmé qu'Hiddink, appelé à la rescousse sur une base intérimaire, serait remplacé l'été prochain par Manuel Pellegrini, dont le contrat vient à échéance à la fin de la saison à Manchester City.

Didier Drogba accepterait-il de devenir adjoint d'un homme appelé à être remplacé dans quelques mois, au risque de ne pas être dans les plans de Pellegrini? Pellegrini, lui, accepterait-il de se faire imposer un bras droit?

Les amateurs de l'Impact auront peut-être des réponses à ces questions dans les prochains jours, ou même aujourd'hui.

L'arrivée de Drogba avec l'Impact en juillet dernier a donné un second souffle à l'équipe. Elle a gonflé la popularité du club, sans même parler de son impact sur le terrain et de ses 11 buts en 11 matchs.

Même avec le plus grand des optimismes, il serait difficile de voir le départ de l'attaquant ivoirien autrement que comme une catastrophe pour l'Impact.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer