Leicester prend seul la tête

Riyad Mahrez a marqué les trois buts des... (PHOTO GEOFF CADDICK, AFP)

Agrandir

Riyad Mahrez a marqué les trois buts des siens.

PHOTO GEOFF CADDICK, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LONDRES Leicester

Leicester, vainqueur à Swansea (3-0) grâce à un triplé de Riyad Mahrez, a profité du coup de frein de Manchester City à Stoke (2-0), pour prendre seul la tête de la Premier League, samedi lors de la 15e journée.

Hormis Arsenal, les clubs toujours en lice en Ligue des champions ont trébuché, Manchester City en tête. Co-leaders avant le coup d'envoi, Foxes et Citizens continuent donc de s'échanger la première place.

Même si Jamie Vardy a vu sa série historique de 13 buts buter sur un 12e match consécutif, l'équipe de Claudio Ranieri a parfaitement saisi sa chance après la défaite à Stoke (2-0) de Manchester City, qui reste bloqué à 29 points.

Avec 32 unités, Leicester domine donc de nouveau l'élite sans avoir eu le temps de trembler chez les Swans (15e), où son ailier algérien a atteint la barre des 10 buts.

Le blanchissage subi par City contre Stoke lui coûte même sa deuxième place puisque Arsenal, nouveau dauphin, a ensuite difficilement battu (3-1) Sunderland (17e) et compte désormais 30 points.

City, mené 2-0 dès la 15e minute après deux buts de Marko Arnautovic servi à chaque fois par Xherdan Shaqiri, a pourtant eu le temps de réagir avant que sa quatrième défaite cette saison en championnat soit consommée.

Les Mancuniens semblaient pourtant dans une phase ascendante avec deux victoires probantes et une qualification en demi-finale de Coupe de la Ligue. Tout indiquait donc qu'ils avaient digéré leur deuxième petit passage à vide de l'année et pouvaient renouer avec un premier succès à l'extérieur depuis le 12 septembre.

Pourtant, c'est le buteur autrichien qui a sanctionné leurs errements défensifs et aurait pu même s'offrir un quadruplé.

Les absences conjointes de Vicent Kompany, Yaya Touré et Sergio Agüero, trois titulaires indiscutables, n'expliquent pas tout alors que City retrouvait Joe Hart et David Silva, titulaire pour la première fois depuis début octobre.

Les visiteurs, déjà battus chez eux l'an passé par Stoke, auraient pourtant dû plus se méfier d'une équipe à la réputation accrocheuse, avec désormais deux petits revers lors de ses onze derniers matches et même six matches sans but encaissé lors de ses huit dernières sorties.

Ce que City ne pouvait pas prévoir par contre, c'est que la pire attaque de l'élite serait pour une fois inspirée au point de remporter son premier succès par plus d'un but d'écart.

Arsenal a donc fait en sorte de remettre Londres devant Manchester puisque l'ennuyeux et solide United (4e) s'est également emmêlé les pinceaux contre West Ham (0-0) et ne peut que rejoindre au classement son rival City.

Les Gunners ont ainsi souffert face aux Blackcats qui les ont fait douter jusqu'au bout. La 12e passe décisive de l'excellent Mesut Özil pour Joel Campbell a pourtant débloqué Arsenal, mais un but contre son camp d'Olivier Giroud a tout réduit à néant à la pause.

L'attaquant français s'est ensuite arraché pour inscrire son huitième but et redonner un avantage que le revenant Aaron Ramsey a sécurisé dans les derniers instants.

Après trois matchs sans victoire, l'équipe repart donc de l'avant mais ses nombreuses absences ont encore semblé l'handicaper avant un déplacement crucial en C1 au Pirée mercredi.

Face aux Hammers (6e) qui ont touché la barre et auraient au moins mérité d'ouvrir le score, les Red Devils ont eux livré une nouvelle prestation stérile. Sans Wayne Rooney, et avec un Anthony Martial de plus en plus fade en attaque, le sixième jeu blanc d'affilée à Old Trafford ne peut satisfaire Louis van Gaal.

Avant de trembler à Wolfsburg mardi, MU est désormais invaincu depuis 11 matchs mais sans ses sept nuls, dont trois consécutifs, il serait sûrement beaucoup mieux classé.

Avant de recevoir Porto en C1, lors d'une ultime journée cruciale pour la qualification, Chelsea non plus n'a pas échappé à la loi des séries visant les clubs européens en replongeant contre Bournemouth (1-0). Malheureux pour la première titularisation de son portier Thibaut Courtois depuis fin août, les Blues viennent de prendre quatre points sur 18 possibles et restent 14e avec 15 points.

Grâce au but tardif et litigieux de Glenn Murray, le promu remporte une victoire bien payée, la première en dix matches, et repasse au-dessus de la zone des relégables (17e).

D'abord timides, les Blues auraient pourtant dû obtenir un penalty après avoir haussé le rythme. Encore remplaçant, Costa avait en effet forcé Francis à commettre une main. Au lieu de quoi, l'Espagnol a été averti. Quand ça ne veut pas...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer