Didier Drogba: «J'ai besoin de bien me reposer»

Didier Drogba a marqué 12 buts en 14 matchs... (Photo Paul Chiasson, PC)

Agrandir

Didier Drogba a marqué 12 buts en 14 matchs avec l'Impact.

Photo Paul Chiasson, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Didier Drogba a assuré vendredi qu'il n'avait pas l'intention de rejoindre Chelsea en prêt, maintenant que l'Impact de Montréal a été éliminé des séries de la MLS.

«Je vais maintenant rentrer à Londres, voir mes anciens coéquipiers, assister à des matchs et pourquoi pas m'entraîner avec Chelsea pour garder la forme», a-t-il expliqué lors de la conférence de presse de fin de saison de l'Impact.

«C'est un truc à discuter avec le club ici, car j'appartiens à l'Impact. Pour jouer? Je ne suis vraiment pas chaud, j'ai besoin de bien me reposer et d'être prêt pour cette Ligue», a insisté l'ancien capitaine de la Côte d'Ivoire, sans préciser si le club londonien lui avait fait une demande dans ce sens.

Par le passé, David Beckham et Thierry Henry avaient fait des piges, respectivement à l'AC Milan et Arsenal après la fin de leur saison en MLS.

Drogba a évolué à Chelsea de 2004 à 2012, puis en 2014-15: avec le club londonien, actuellement en crise (16e du Championnat d'Angleterre), il a remporté quatre titres de champion et la Ligue des champions en 2012.

L'attaquant ivoirien a également indiqué qu'il entendait aller au terme de son contrat avec l'Impact.

«J'ai signé un contrat d'un an et demi avec l'Impact, j'aime aller au bout des mes contrats, je veux rester ici une année encore, mais dans le soccer, on n'est jamais sûr de rien», a-t-il remarqué.

Sous l'impulsion de Drogba, auteur de 12 buts en 14 matchs, l'Impact a connu la meilleure saison de son histoire en MLS, mais s'est incliné en demi-finales de conférence face au Crew de Columbus.

«La MLS est en train de progresser, c'est un championnat qui va être d'année en année de plus en plus difficile à remporter (...) Ils sont sur la bonne voie, mais pour arriver au niveau du Championnat d'Angleterre, d'Espagne ou même de Turquie, il y a encore des choses à changer», a-t-il souligné.

En particulier, selon lui, les déplacements: «Faire six heures d'avion à deux jours du match, cela ne va pas. Avec les moyens qu'a la MLS, cela peut être amélioré, on aurait alors un vrai championnat avec le vrai niveau des équipes», a conclu Drogba.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer