L'Impact ne craint pas la pression du match retour

Le gardien Evan Bush croit qu'il y a peut-être... (PHOTO MARK L. BAER, USA TODAY)

Agrandir

Le gardien Evan Bush croit qu'il y a peut-être plus de pression sur l'équipe à domicile dans un match aller-retour.

PHOTO MARK L. BAER, USA TODAY

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Bill Beacon

Jouer sous pression lors du deuxième match d'une série aller-retour n'a rien de nouveau pour l'Impact de Montréal.

L'Impact s'est retrouvé trois fois dans ce type de situation le printemps dernier lors de son épopée vers la finale de la Ligue des champions de la CONCACAF.

Et les hommes de Mauro Biello espèrent que leur expérience leur servira lors du match décisif de la demi-finale de l'Association Est face au Crew, à Columbus, dimanche.

L'Impact a gagné la première manche de la série au total des buts par la marque de 2-1.

« On s'est retrouvé des deux côtés, avec le match retour à domicile ou à l'étranger, nous savons donc à quoi nous attendre, a dit le gardien Evan Bush, samedi. Il n'y a qu'une fois où on s'est retrouvé dans une position difficile, où on a presque tout gâché, c'était [en demi-finale] au Costa Rica quand nous avions disputé le match retour à l'étranger. »

L'Impact avait gagné le match aller 2-0 au Stade olympique et le pointage était de 2-2 en deuxième demie du match retour quand Alajuelense avait inscrit deux autres buts en fin de rencontre. La formation costaricaine avait donc créé l'égalité 4-4 dans la série, mais l'Impact avait accédé à la finale grâce aux buts marqués à l'étranger.

« C'était intense, s'est rappelé Bush. Nous n'avions pas très bien géré la situation.

« Nous avions quand même obtenu le résultat nécessaire, mais je pense que nous avons retenu la leçon. Si nous pouvons nous rappeler ce que nous avons appris lors de ce match, nous allons être en bonne position dimanche. »

Bush croit aussi qu'il y a peut-être plus de pression sur l'équipe à domicile dans ce genre de situation.

« L'équipe à domicile lors du match retour doit savoir comment gérer la pression, a noté Bush. Si elle concède un but tôt dans le match, peut-être que les joueurs vont devenir impatients, être plus agressifs et donner des ouvertures en contre-attaque. Nous espérons que ce sera le cas avec le Crew, mais c'est une bonne équipe. Ils ont des joueurs intelligents et je ne crois pas qu'ils seront impatients. »

Accusant déjà un retard d'un but au pointage, le Crew devra marquer au moins un but pour l'emporter. L'Impact s'attend donc à voir le Crew essayer de provoquer des choses dès le début du match.

« Ce sera à nous d'être solides en défensive et de survivre aux 20 premières minutes », a mentionné le défenseur latéral Ambroise Oyongo.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer