Direction de la FIFA: sept candidats sont en lice

Michel Platini... (PHOTO ARCHIVES AFP)

Agrandir

Michel Platini

PHOTO ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Graham Dunbar
Associated Press
GENÈVE, Suisse

Sept hommes sont en lice pour remplacer Sepp Blatter à titre de président de la FIFA, dont Michel Platini, qui a vu sa candidature retenue sous réserve que soit levée sa suspension de 90 jours.

La FIFA a publié mercredi la liste des candidatures admissibles «soumises avant la date limite et dans les règles». Elle ne comprend pas le nom de l'ex-joueur de Trinité-et-Tobago David Nahkid, qui n'a pas reçu l'appui de cinq fédérations.

Les sept candidats à l'élection sont: Platini, Ali ben Al-Hussein, Gianni Infantino, Tokyo Sexwale, Musa bility, Jérôme Champagne et Salman ben Ibrahim Al-Khalifa.

Le comité d'élection de la FIFA, composé de trois personnes et dirigé par le président de la commission de l'audit Domenico Scala, annoncera le mois prochain quelles sont les candidatures qui sont officiellement acceptées après avoir subi avec succès les tests d'intégrité du comité d'éthique de la fédération.

Trois des candidats proviennent de l'Europe, deux de l'Afrique et deux de l'Asie.

Platini, qui a été suspendu plus tôt ce mois-ci par le comité d'éthique de la FIFA, a été accepté parmi les candidats en attendant le résultat de l'enquête pour malversation dont il fait l'objet.

«Comme il est provisoirement suspendu, sa candidature ne sera pas évaluée tant que cette sanction est en vigueur» a déclaré la FIFA par communiqué.

Platini était le favori jusqu'à ce que Blatter et lui ne soient rencontrés par la police fédérale suisse le 25 septembre au sujet du versement de quelque 2,75 millions CAN en 2011 pour du travail effectué neuf ans plus tôt. Platini nie tout acte répréhensible et a porté sa suspension en appel. Blatter a aussi été suspendu pour 90 jours.

Infantino, le bras droit de Platini à l'UEFA, a soumis sa candidature lundi.

Nahkid était perçu comme un négligé, mais il était aussi le plus susceptible d'apporter le point de vue des joueurs à la position. Bien qu'il avait l'appui de cinq fédérations, l'un de ses partisans a contrevenu aux règles électorales en appuyant aussi un autre candidat.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer