Blatter: «Je vais bien, je suis un combattant»

Le président démissionnaire de la FIFA, Joseph Blatter.... (Photo Ennio Leanza, archives AP)

Agrandir

Le président démissionnaire de la FIFA, Joseph Blatter.

Photo Ennio Leanza, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
GENÈVE

«Je vais bien [...], je suis un combattant», assure dimanche Joseph Blatter, président démissionnaire de la FIFA et suspendu 90 jours par la commission d'éthique de la FIFA, dans l'hebdomadaire dominical suisse Schweizer am Sonntag.

«Je me sens bien», ajoute le Suisse de 79 ans: «On peut me détruire, mais on ne peut pas détruire l'oeuvre de ma vie», insiste-t-il, en se comparant à «un combattant».

Interdit de s'exprimer sur la FIFA et sur toute l'affaire ayant conduit à sa suspension, sur ordre de la commission d'éthique, Sepp Blatter explique qu'il avait auparavant l'habitude de se rendre le samedi matin dans son bureau au siège de l'institution à la tête du football mondial, sur les hauteurs de Zurich, avant de partir le reste du week-end dans sa région, le Valais.

Dès vendredi il a interjeté appel de sa suspension devant la chambre de recours de la FIFA. Au passage, il a demandé à être à nouveau entendu par la commission d'éthique, après une première audition le 1er octobre.

En cas de rejet de son appel, le président de la FIFA en exercice depuis 1998 aura ensuite la possibilité de saisir le Tribunal arbitral du sport (TAS) à Lausanne.

Le président de l'UEFA, Michel Platini, également suspendu 90 jours par cette même commission d'éthique, a aussi fait appel de sa suspension, samedi.

C'est un paiement de 1,8 million d'euros (2 millions de francs suisses) reçu en 2011 de Sepp Blatter pour un travail de conseiller arrêté en 2002 qui a valu cette sanction à Platini. Ce même dossier lui avait valu d'être entendu fin septembre comme témoin assisté par la justice suisse.

Objet d'une procédure pénale de la justice suisse, en tant que prévenu, M. Blatter est visé par ce versement à Platini, mais également par un contrat signé avec Jack Warner, le président de la Fédération des Caraïbes, en 2005, par lequel il aurait cédé à des prix très en-dessous de ceux du marché les droits de diffusion des Mondiaux 2010 et 2014.

Durant la suspension de M. Blatter c'est le Camerounais Issa Hayatou qui a été désigné jeudi président par intérim de la FIFA. Il est attendu à Zurich mardi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer