• Accueil > 
  • Sports > 
  • Soccer 
  • > Sepp Blatter espère être réintégré dans ses fonctions d'ici 10 jours 

Sepp Blatter espère être réintégré dans ses fonctions d'ici 10 jours

Le président de la FIFA, Sepp Blatter, a été... (Photo Valeriano Di Domenico, archives AFP)

Agrandir

Le président de la FIFA, Sepp Blatter, a été suspendu pour 90 jours jeudi.

Photo Valeriano Di Domenico, archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Rob Harris
Associated Press
Londres

Suspendu et humilié, Sepp Blatter espère toujours être réintégré dans ses fonctions de président de la FIFA d'ici 10 jours.

Blatter a été banni pour 90 jours jeudi, mettant ainsi un terme à son règne des 17 dernières années à la tête de l'organisation qui régit le soccer sur la planète. Klaus Stoehlker, un collègue près de Blatter, a confié à l'Associated Press vendredi que le dirigeant suisse vise un retour en poste très bientôt.

«Il a déposé un appel et tout le monde espère qu'une décision sera prise d'ici 10 jours, a confié Stoehlker. Il est très, très tenace... il est certain qu'il a le droit d'effectuer un retour. Il n'a pas l'impression qu'il a été écarté de son poste. C'est un énorme malentendu.»

Blatter et le président de l'UEFA Michel Platini ont écopé 90 jours de suspension à la suite du déclenchement d'une enquête criminelle des autorités suisses pour une histoire de corruption à la FIFA.

Blatter a déposé un appel, ont dit ses avocats vendredi, et il a demandé au comité d'éthique d'expliquer les motifs de sa suspension. Platini a aussi mentionné qu'il s'opposerait à la décision.

Même si l'appel de Blatter échoue, il pourrait être de retour en poste avant l'élection présidentielle d'urgence qui est prévue le 26 février. Platini, cependant, pourrait être écarté de la course à la succession de Blatter s'il perd sa cause.

En raison de l'ampleur de la crise, l'élection pourrait aussi être retardée. Cette décision reviendrait au comité exécutif de la FIFA, qui se réunira le 20 octobre.

«Nous devrons discuter de cela entre nous et prendre une décision, a expliqué à l'AP le membre du comité exécutif chypriote Marios Lefkaritis. Nous ne dirons pas nécessairement «oui ou non'. C'est un enjeu essentiel.»

Parmi les options envisagées se trouve celle qui déplacerait l'élection en même temps que le congrès annuel, qui aura lieu en mai au Mexique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer