• Accueil > 
  • Sports > 
  • Soccer 
  • > L'Impact est gonflé à bloc pour le dernier droit de la saison 

L'Impact est gonflé à bloc pour le dernier droit de la saison

La belle séquence de l'Impact lui permet de... (Photo Graham Hughes, PC)

Agrandir

La belle séquence de l'Impact lui permet de s'approcher à un point du Toronto FC, avec un match en main, et à trois points du United et du quatrième rang de l'Association Est, avec deux rencontres en banque.

Photo Graham Hughes, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexis Bélanger-Champagne
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Au coeur de sa meilleure séquence depuis son entrée en MLS, l'Impact de Montréal a le vent dans les voiles alors qu'il s'apprête à amorcer le dernier droit de la saison régulière avec un voyage de quatre rencontres.

Riche d'un dossier de quatre victoires et deux verdicts nuls depuis que Mauro Biello a remplacé Frank Klopas comme entraîneur-chef, l'Impact n'a plus l'air de l'équipe coincée au neutre du milieu de saison, mais plutôt de celle confiante qui a atteint la finale de la Ligue des Champions de la CONCACAF au cours du printemps.

La présence d'un certain Didier Drogba y est aussi pour quelque chose, lui qui a rapidement fermé le clapet à ses dénigreurs qui croyaient qu'il n'avait plus rien à offrir sur le terrain. L'étoile ivoirienne de 37 ans transcende la MLS depuis son premier départ, il y a trois semaines, avec sept buts à ses cinq dernières rencontres.

«On prend plaisir à ne pas perdre, mais on prend encore plus plaisir à jouer ensemble, à progresser ensemble», a mentionné Drogba après son doublé dans la victoire de 2-0 de l'Impact, samedi contre le D.C. United.

Malgré deux verdicts nuls à l'étranger au cours de sa récente série de succès, l'Impact occupe le 16e rang du circuit Garber avec un dossier de 2-7-4 loin de Montréal cette saison. Les prochaines semaines seront donc intéressantes pour l'équipe, afin de voir si elle peut poursuivre sa lancée sur des terres hostiles.

«On réalise que lorsqu'on joue bien, il n'y a pas beaucoup d'équipes qui peuvent nous arrêter, a déclaré le capitaine de l'Impact, Patrice Bernier. Mais il ne faut pas avoir comme état d'esprit que tout est joué. Il faut continuer, il faut monter au classement. On traverse une bonne phase et il faut garder le même état d'esprit.»

Cet état d'esprit positif est autant attribuable à la nomination de Biello à la tête de l'équipe qu'à l'intégration de Drogba au sein du groupe. Malgré son palmarès prestigieux, on sent que Drogba a rapidement développé des affinités avec les membres de l'Impact.

«Didier est un meneur, a déclaré le défenseur camerounais Ambroise Oyongo. Il nous pousse toujours vers l'avant, que ce soit pendant l'échauffement ou à l'entraînement. Il nous demande de rester concentré, et c'est ça la clé du succès.»

La belle séquence de l'Impact lui a permis de s'approcher à un point du Toronto FC, avec un match en main, et à trois points du United et du quatrième rang de l'Association Est, avec deux rencontres en banque.

L'Impact s'est aussi détaché de l'Orlando City SC au sixième et dernier rang donnant accès aux éliminatoires dans l'Est. Il détient quatre points d'avance sur Orlando, tout en ayant joué deux parties de moins.

La table est donc mise pour un duel crucial contre l'Orlando City SC, qui accueillera la formation montréalaise samedi prochain.

«Orlando est une équipe en pleine forme qui veut revenir dans le portrait des éliminatoires et ce sera un match difficile pour nous, a noté Biello. Nous allons devoir approcher ce match avec la même mentalité.»

L'Impact rendra ensuite visite aux Red Bulls de New York, aux Rapids du Colorado et au Revolution de la Nouvelle-Angleterre, avant de conclure sa campagne en accueillant le Toronto FC au stade Saputo le 25 octobre.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer