L'Impact entre dans le vif du sujet

La présence de Didier Drogba dans l'alignement de... (PHOTO GRAHAM HUGHES, LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

La présence de Didier Drogba dans l'alignement de l'Impact est rassurante.

PHOTO GRAHAM HUGHES, LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Avec un Didier Drogba qui jouera pour la première fois à l'extérieur, l'Impact espère tenir tête au Galaxy, ce soir, à Los Angeles (22h30). Ce difficile match est également le coup d'envoi d'une période particulièrement chargée et cruciale pour le Bleu-blanc-noir.

SURVIVRE AU GALAXY

Nacho Piatti y est allé fort en clamant que l'Impact pouvait gagner la Coupe MLS si tous les morceaux étaient ensemble sur le terrain. Vrai que la présence de Drogba est rassurante, mais il est sans doute plus pertinent de jauger la valeur de l'Impact contre une équipe du niveau du Galaxy plutôt que de celui du Fire de Chicago. Est-il encore utile de rappeler la domination des coéquipiers de Robbie Keane à domicile ? « C'est une équipe qui est patiente dans ses attaques placées et qui attend ses ouvertures. Il ne faut pas ouvrir le jeu contre eux et il faut toujours attaquer avec un équilibre, a analysé Mauro Biello. Si on perd le ballon dans un endroit dangereux, ils nous le font payer. Il faut être équilibré et bon en couverture préventive. »

UN PREMIER MATCH À L'EXTÉRIEUR POUR DROGBA

Avec Dominic Oduro en pointe, l'Impact possédait un joueur capable de prendre la profondeur, mais qui ne permettait pas de tenir le ballon et de faire remonter ses coéquipiers sur le terrain. Par son profil, et son désir de gagner qui semble être contagieux, Drogba promet d'être une arme redoutable à l'extérieur. « Le plan change un peu, a convenu Biello. Avec Oduro, on cherchait la profondeur tout de suite et, si l'équipe [adverse] est capable de lire le jeu, elle va être prête pour ça. Avec un profil comme Drogba, ça demandera un ajustement de l'adversaire. Nous, il faudra être bon dans le soutien-appui avec lui. »

L'ACCUMULATION DE MATCHS

L'Impact n'aura pas le temps de souffler puisqu'il dispute cinq matchs au cours des deux prochaines semaines. Si le fameux cliché veut que les clubs y vont « un match à la fois », cette accumulation force, cette fois, Biello à se projeter en avant. Et cette projection l'oblige à composer avec un long voyage retour (« 10 heures porte à porte »), jeudi prochain, puis un duel contre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre, deux jours plus tard. « Quand je vais faire une rotation de l'effectif [à l'occasion du match contre les Earthquakes de San Jose), certains joueurs vont peut-être rentrer à Montréal, a révélé Biello. Je planifie le match de San Jose qui est extrêmement important, mais celui contre la Nouvelle-Angleterre l'est également. Je vais essayer d'équilibrer ma formation afin d'avoir la meilleure chance d'accumuler des points et d'offrir de bonnes performances. » Les joueurs qui rentreront plus tôt de la Californie s'entraîneront avec le FC Montréal.

DE LA CONSTANCE EN DÉFENSE

La chose n'est pas arrivée souvent sous son mandat, mais Frank Klopas n'était jamais aussi heureux que lorsque son équipe blanchissait l'adversaire. Biello, tout en insistant également sur la phase défensive, a déjà montré qu'il concevait le jeu sous un angle plus offensif. Son défi, pour les 10 derniers matchs de la saison, sera de marier les deux aspects. « Je pense qu'on peut retrouver une constance. Quand on avait notre rythme, on a vu de bonnes performances et du bon jeu collectif sur le plan défensif. Avec les blessures, les suspensions et tout le reste, on a perdu cette cohésion. » Toutes compétitions confondues, l'Impact a encaissé sept buts lors des trois derniers matchs. En l'absence de Laurent Ciman, la défense centrale sera composée de Wandrille Lefèvre et de Victor Cabrera pour la deuxième fois de la saison. Hassoun Camara a repris la compétition, mercredi, avec le FC Montréal. « C'était bien sur le plan de son rythme et de sa confiance. Il a été beaucoup sollicité contre une équipe de New York qui pressait et qui allait vers l'avant », a expliqué Biello en ajoutant que Camara pouvait, en fin de saison, autant aider en défense centrale que sur le côté droit. « Je le vois aux deux postes. Il peut amener quelque chose à cette équipe, c'est sûr, avec ses qualités. Mais ça peut prendre du temps car il a dû s'entraîner avec le groupe pendant 15 jours en 7 ou 8 mois. »

CONGESTION SUR LES AILES

Remis d'une blessure, Justin Mapp n'a pas mis de temps avant d'imposer de nouveau son influence sur le côté droit. Mais que ce soit dans ce couloir ou à gauche, Biello peut compter sur de nombreuses options avec des caractéristiques différentes. « C'est un autre grand défi pour moi, mais j'ai essayé d'être clair et honnête, a répondu l'entraîneur par intérim. La première chose que j'ai dite est qu'il y a beaucoup de compétition, puis de leur faire comprendre que j'ai besoin de bonnes performances. Chacun a des qualités différentes mais, avec beaucoup de matchs à venir, le message est que tout le monde est important. » Dans cette lutte, Johan Venegas devra jouer un peu plus libéré que lors de ses derniers matchs. « Tout de suite, on a vu des flashs, mais on a aussi vu quelque chose de tout à fait normal. Tes coéquipiers doivent comprendre tes tendances et tu dois apprendre celles des autres. Il ne faut pas brûler les étapes. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer