L'Impact se tourne vers la défense

Maxim Tissot reconnaît que le Galaxy représente un... (PHOTO ARCHIVES USA TODAY SPORTS)

Agrandir

Maxim Tissot reconnaît que le Galaxy représente un grand défi pour l'Impact, notamment avec l'ajout, cette saison, de joueurs de la trempe de Giovani dos Santos et Steven Gerrard.

PHOTO ARCHIVES USA TODAY SPORTS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ce n'est pas un bon signe d'encaisser trois buts contre le Fire de Chicago, à domicile, juste avant de se déplacer au StubHub Center. Pour tenter de freiner un Galaxy de Los Angeles intenable à domicile, les entraîneurs montréalais ont mis l'accent sur la défense durant la première moitié de la semaine.

« On a déjà fait un peu de vidéos, avant, avec les défenseurs, mais [hier], c'était vraiment pour corriger certaines erreurs, comme le marquage dans la surface, a expliqué Maxim Tissot à propos des visionnements de la semaine. C'est ce qu'on a pratiqué, [mardi], avec les quatre défenseurs dans la boîte et les attaquants qui rentraient. »

L'ampleur de la tâche qui attend l'Impact à Los Angeles, samedi, peut facilement se chiffrer. À domicile, le Galaxy a remporté 11 de ses 14 matchs avec une différence de buts de + 27. Cet été, Philadelphie, Portland, Toronto, San Jose, Seattle et New York City FC ont tous sombré face aux assauts des Robbie Keane, Gyasi Zardes, Giovani dos Santos, Sebastian Lletget et compagnie.

« Los Angeles a gagné le titre, l'an dernier, et va très bien cette année avec de grandes additions, a situé Tissot en faisant allusion à dos Santos et Steven Gerrard. Ils jouent un 4-4-2 comme Chicago, ce qui fait que la préparation est un peu la même. Par contre, ils gardent un peu plus le ballon et jouent moins direct par l'avant. »

« On a travaillé la défense, mais aussi la transition, a ajouté Mauro Biello en guise de marche à suivre pour tenter d'inquiéter le Galaxy. Ils prennent beaucoup de risques à l'attaque en dézonant beaucoup. Il faut être capable de bien gérer ça, que ce soit les défenseurs ou l'ensemble du groupe. »

Petit à petit, la défense montréalaise retrouve d'ailleurs un aspect plus familier. Ambroise Oyongo rejoindra l'équipe à Los Angeles alors qu'Hassoun Camara, qui a effectué sa rentrée avec le FC Montréal, hier soir, doit aussi faire le voyage. Laurent Ciman verra bien la Californie, mais il n'affrontera ni le Galaxy ni les Earthquakes de San Jose, mercredi, en raison de suspensions. Ce n'est donc pas lors de ce séjour dans l'Ouest que Biello alignera son onze de rêve, mais le jour approche.

« J'ai totalement confiance dans les autres joueurs. Ils sont en train de faire du bon travail et c'est le quotidien d'une équipe. Quand certains joueurs sont suspendus ou qu'ils sont avec leur équipe nationale, c'est une chance pour les autres de montrer ce qu'ils sont capables de faire », a-t-il expliqué.

Une première prometteuse pour Piatti

Bonne nouvelle pour l'Impact, Nacho Piatti n'a ressenti aucune douleur à son mollet gauche malgré son arrêt d'environ trois semaines. Après les blessures, les périodes moins influentes et les changements d'attaquants de pointe, l'Argentin s'est dit encouragé par les premières minutes en compagnie de Didier Drogba. « C'est la même chose que lorsque je jouais avec Marco Di Vaio, l'an dernier, et que je lui donnais le ballon. C'est facile de le trouver et après, c'est lui qui fait tout. [...] Je me trouve bien avec lui. »

Une bonne fin de saison passera par une bonne relation entre les deux hommes même si, dans la dernière ligne droite, l'Impact pourra finalement compter sur tout son monde en même temps. « Quand Ciman, Oyongo et Johan Venegas vont arriver, on aura une très, très bonne équipe. Il faut continuer pour faire les séries et si on est tous ensemble, on peut gagner la Coupe MLS », a carrément prédit Piatti.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer