FIFA: le prince Ali poursuit sa réflexion

Le prince Ali de Jordanie... (PHOTO MUHAMMAD HAMED, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Le prince Ali de Jordanie

PHOTO MUHAMMAD HAMED, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Rob Harris
Associated Press
MANCHESTER, Royaume-Uni

Le prince Ali ben al-Hussein poursuit sa réflexion quant à savoir s'il présentera de nouveau sa candidature à la présidence de la FIFA, moins de quatre mois après avoir perdu aux mains de Sepp Blatter au précédent scrutin.

Le prince jordanien a étonnamment privé Blatter d'une majorité au premier tour de scrutin en mai, mais il a renoncé avant le second tour. Blatter a toutefois annoncé ses intentions de quitter son poste quatre jours plus tard au milieu d'enquêtes criminelles de corruption déclenchées aux États-Unis et en Suisse.

Le prince Ali et d'autres candidats potentiels ont jusqu'au 26 octobre pour tenter d'obtenir les cinq appuis requis des fédérations pour se présenter à l'élection de février.

«Je parle aux associations nationales et j'écoute leurs opinions, a confié le prince Ali lors de la conférence Soccerex à Manchester, lundi. En ce moment, nous avons besoin d'un candidat qui est avant-gardiste, avec de nouvelles idées qui ne sont pas entachées par le passé ... si le choix est fait correctement, proprement et correctement, je crois que je peux gagner.»

L'ancien vice-président de la FIFA a déclaré que Michel Platini, le candidat favori, est la mauvaise personne pour le poste, puisque le président de l'UEFA a aidé Blatter à se faire élire la première fois en 1998. Le prince Ali tourne le dos à Platini même si l'ancien joueur vedette français a été son principal partisan avant les élections de mai.

«La FIFA est en crise en ce moment et nous avons besoin d'un nouveau départ, a ajouté le prince. La réalité, c'est qu'à son arrivée à la gouvernance du football, Michel Platini était un protégé de Sepp Blatter.»

Le prince Ali soutient que la FIFA a besoin d'un candidat qui «croit vraiment en la réforme de l'organisme et à une véritable transparence, pas comme un slogan, car c'est ce qui est très à la mode présentement.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer