Chelsea sauvé par Pedro, City impérial

Pedro n'a pas mis longtemps à s'adapter à... (PHOTO JUSTIN TALLIS, AFP)

Agrandir

Pedro n'a pas mis longtemps à s'adapter à la Premier League en ouvrant la marque (20) avant de donner une passe décisive à Diego Costa (30).

PHOTO JUSTIN TALLIS, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LONDRES

Manchester City, grâce notamment à un but de Samir Nasri, a remporté à Everton (0-2) sa troisième victoire d'affilée en Championnat d'Angleterre pour reléguer à cinq points le tenant du titre Chelsea, qui a enlevé à West Bromwich son premier succès grâce à sa recrue Pedro.

«Je préfère me taire. Je sais qu'il y a beaucoup de gens qui sont déçus par ce résultat, les gens adorent voir Chelsea perdre», a sobrement commenté José Mourinho après la victoire 3-2 de son équipe à West Bromwich.

«Je suis si heureux que les joueurs aient obtenu ce qu'ils ont mérité. J'ai le sentiment que nous nous battons contre beaucoup de monde. Mais aujourd'hui, nous avons gagné», a ajouté le technicien portugais qui avait titularisé Pedro, arrivé jeudi de Barcelone pour 30 millions d'euros.

Et grâce aux débuts fracassants de l'international espagnol, auteur de l'ouverture du score et d'une passe décisive (à Diego Costa), les Blues ont réussi à tenir le résultat acquis dès la première période (buts de Diego Costa, [30] et Azpilicueta, [42]) en dépit du doublé de Morrisson pour West Brom (35, 59) et surtout de l'exclusion de John Terry (54).

«Quatre points en trois matche, ce n'est pas suffisant», a ajouté José Mourinho après avoir dirigé son 300e match à Chelsea.

West Bromwich, vainqueur de trois des quatre dernières rencontres face aux Blues, a eu d'entrée la chance de plomber un peu plus le début de saison bien terne des Londoniens en se procurant un penalty. Mais Thibault Courtois a sauvé les champions en titre devant James Morrison (13).

Pedro a ensuite montré toute sa classe en ouvrant la marque après un rapide une-deux avec Eden Hazard, montrant ainsi que le duo fonctionnait déjà.

Manchester City, défense de fer 

À Everton, la rencontre n'a pas été facile non plus pour les Citizens de Manuel Pellegrini qui ont longtemps buté sur la défense bien regroupée des locaux avant de trouver la faille par Aleksandar Kolarov (60) puis Samir Nasri (88).

C'est Raheem Sterlin, acheté 69 millions d'euros à Liverpool, qui a fait la passe décisive pour Kolarov.

«Je suis très satisfait parce que c'était une équipe difficile à manoeuvrer. Je pense que nous étions en confiance et solides tout au long du match. Du coup, ça a été difficile pour Everton de se créer des occasions», a analysé Pellegrini.

Après avoir terrassé Chelsea (3-0) la semaine dernière, voilà Manchester City seul en tête de Premier League dans l'attente de la dernière rencontre au sommet lundi entre Liverpool, invaincu comme City, et Arsenal.

Si Sergio Agüero et Yaya Touré sont restés muets et que David Silva a touché le poteau, Pellegrini peut se montrer satisfait de sa défense qui n'a toujours pas encaissé de buts. Ce succès permet aussi à City d'enchaîner sa neuvième victoire consécutive en Championnat d'Angleterre, pour la première fois depuis 1912.

Derrière avec deux unités de moins, le rival Manchester United, troisième à égalité de points avec Leicester, est toujours dans l'embarras en raison de la disette de son buteur vedette. Wayne Rooney n'a, en effet, plus marqué depuis 858 minutes, toutes compétitions confondues. Résultat, MU a concédé un match nul et vierge samedi face à Newcastle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer