L'Impact s'incline 2-1 face au Sporting

Le milieu de terrain du Sporting, Benny Feilhaber... (PHOTO DENNY MEDLEY, USA TODAY)

Agrandir

Le milieu de terrain du Sporting, Benny Feilhaber (10), festoie après avoir marqué en première demie.

PHOTO DENNY MEDLEY, USA TODAY

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
KANSAS CITY, Mo.

Peut-être était-ce la chaleur suffocante, mais l'Impact de Montréal n'a visiblement pas offert sa performance la plus inspirée de la saison, samedi.

La troupe de Frank Klopas a manqué de combativité et a été prise de court par le plan de match du Sporting Kansas City pour finalement s'incliner 2-1.

Il faut dire que le défi était de taille puisque le Sporting n'avait toujours pas encaissé la défaite devant ses partisans, cette saison (6-0-3). Malgré tout, l'Impact aurait pu faire preuve de plus d'acharnement pour tenter de freiner cette bonne séquence.

La première demie difficile, qui a été marquée par le but hâtif de Benny Feilhaber dès la quatrième minute et par celui de Dom Dwyer à la 34e, aura finalement coûté cher. D'autant plus qu'avant le match, le Sporting présentait une fiche de 4-0-0 lorsqu'il menait à la mi-temps et une autre de 6-0-2 quand il inscrivait le premier but.

«Les deux premières erreurs mentales nous ont coûté le match, a dit l'entraîneur-chef Frank Klopas. Nous avons poussé en deuxième demie. Si nous regardons la performance générale de l'équipe, nous avons joué un bon match.»

Ignacio Piatti a ramené les siens dans le match avec une belle pièce de jeu à la 59e minute, mais l'Impact n'a pas été en mesure de s'installer en territoire adverse pour tenter de décrocher le verdict nul, n'eut été des dernières secondes de la rencontre.

Le onze montréalais sera de retour au Stade Saputo, samedi prochain, alors que les Sounders de Seattle seront les visiteurs.

Pas le départ escompté

Disons que l'Impact n'a pas amorcé le match de la manière désirée. À la quatrième minute, la pression appliquée par le Sporting en haut de terrain a eu raison de Marco Donadel.

L'Italien s'est fait subtiliser le ballon par Roger Espinoza alors qu'il mettait du temps à trouver une option de passe. Espinoza a remis le ballon à Krisztian Nemeth, sur sa gauche, qui lui a repéré Feilhaber du côté droit de la surface. Ce dernier a ensuite battu Evan Bush d'une frappe basse de la gauche.

Les troupiers de Klopas ont montré signe de vie peu après la moitié de la première demie quand Dominic Oduro a failli niveler les chances en lobant le ballon par-dessus le gardien Tim Melia à la suite d'une longue remise de Piatti. Melia a cependant effectué une belle sortie et a étiré les doigts juste assez pour faire dévier le ballon à sa droite.

Le Sporting a fait fi de ce sursaut de l'Impact et est revenu à la charge à la 34e minute. Dwyer, qui avait inscrit six buts à ses trois dernières rencontres contre Montréal, a fait mouche à nouveau lorsqu'il s'est présenté fin seul devant Bush grâce à une passe chirurgicale de Feilhaber en plein axe.

«Nous avons pris trop de temps à entrer dans le match, a affirmé Dilly Duka. Ils ont profité d'erreurs que nous avons commises sur leurs deux buts. Nous devons être une meilleure équipe sur la route et ne pas être aussi aggresifs que nous le serions habituellement à domicile.»

Pas moins de sept minutes plus tard, Dwyer a obtenu deux autres tirs cadrés consécutifs que Bush a repoussés de manière assurée.

Après un lent début de deuxième demie, Callum Mallace et Ignacio Piatti ont uni leurs efforts pour réduire l'écart à 2-1 à la 59e minute. Mallace a repéré l'Argentin, qui a facilement déjoué le défenseur Kevin Ellis avant de battre Melia d'un tir de la droite en décroisé.

L'Impact a bourdonné autour du filet adverse dans les dernières secondes, notamment avec un coup de pied de coin, mais n'a pu inscrire le but égalisateur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer