L'Impact défait le Crew 3-0

L'Impact a signé une deuxième victoire à ses... (Photo Peter McCabe, La Presse canadienne)

Agrandir

L'Impact a signé une deuxième victoire à ses six derniers matchs (2-3-1) et les 15 304 spectateurs ont pu quitter le stade Saputo le coeur heureux.

Photo Peter McCabe, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexis Bélanger-Champagne
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Une semaine après avoir été coulé par son manque d'opportunisme, l'Impact a profité de buts de Dominic Oduro et Marco Donadel tôt en première demie, samedi, pour venir à bout du Crew de Columbus par la marque de 3-0.

Grâce à sa deuxième victoire à ses six derniers matchs (2-3-1), l'Impact (6-7-3) n'est plus qu'à deux points du Toronto FC et de la sixième et dernière place donnant accès aux éliminatoires dans l'Association de l'Est. Il a du même coup resserré le haut du classement, en allant chercher la victoire face au Crew (6-7-6), qui était deuxième dans l'Est avant les matchs de samedi.

La troupe de Frank Klopas a également fait oublier la défaite de 2-1 encaissée samedi dernier à Montréal face au New York City FC, quand l'Impact n'avait pu profiter d'un avantage de 25-5 au chapitre des tirs au but.

«Nous devions rester positifs après le résultat de la semaine dernière parce que nous avions bien joué. Nous avions eu beaucoup d'occasions, mais les choses ne fonctionnent pas toujours comme ça au soccer, a rappelé Klopas. Aujourd'hui (samedi), c'était déjà un match que nous devions absolument gagner. Nous avons offert une excellente performance d'équipe et nous avons réussi le jeu blanc, ce qui est bon pour la confiance.»

Oduro a réussi un doublé, touchant la cible à la cinquième et à la 80e minute, mais c'est du but de Donadel à la huitième minute que les 15 304 spectateurs présents au stade Saputo se souviendront.

Donadel, qui s'occupe habituellement des corners, a plutôt reçu le ballon à quelques mètres de la surface de réparation après une remise rapide de Calum Mallace sur un corner joué rapidement. L'Italien a alors décoché une frappe parfaite dans le coin supérieur droit du filet, marquant ainsi son premier but de la saison.

«Dès qu'il a reçu le ballon et qu'il a armé sa frappe, j'ai dit aux gars sur le banc que le ballon allait rentrer dans le but, a raconté Klopas. Il a cette habileté et il est capable de décocher d'excellents tirs de la droite.»

Donadel, souvent critiqué depuis le début de la saison pour ses fautes tôt dans la partie, a célébré son premier but avec l'équipe en enlaçant sa fille Beatrice par-dessus la clôture derrière le banc de l'Impact.

«J'ai passé plusieurs mois ici sans ma famille, a expliqué Donadel, qui a aussi une fille plus jeune, Maria. Ma famille est arrivée ici il y a une vingtaine de jours et j'ai immédiatement pensé à elle.

«Avant chaque match, ma fille me demande de marquer un but. Je l'ai enfin fait.»

Pendant que l'Impact remplissait le filet adverse, le gardien Evan Bush a dû fermer la porte au Crew, particulièrement en début de deuxième demie.

Bush, qui avait pris le blâme pour la défaite du week-end dernier, a été sollicité à cinq reprises. Il a été spectaculaire à la 59e minute, quand il a sauté à sa gauche pour stopper une frappe bien enroulée de Tony Tchani. Bush a aussi joué de chance à la 61e minute, quand la frappe de Justin Meram a cogné la barre horizontale.

«C'est un résultat très satisfaisant, a-t-il admis. Ça aide de marquer deux buts aussi tôt dans la partie, ça enlève de la pression. Mais c'était important de ne pas ouvrir la porte et de protéger le jeu blanc.»

L'Impact sera de retour en action samedi prochain, quand il rendra visite au Sporting Kansas City.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer