• Accueil > 
  • Sports > 
  • Soccer 
  • > L'Impact de Montréal s'incline face au New York City FC 

L'Impact de Montréal s'incline face au New York City FC

Le défenseur RJ Allen tente de contourner le... (Photo Anthony Gruppuso, USA Today)

Agrandir

Le défenseur RJ Allen tente de contourner le milieu de terrain de l'Impact Eric Alexander.

Photo Anthony Gruppuso, USA Today

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
NEW YORK

Le New York City FC a fait plaisir aux 24 042 partisans au Yankee Stadium en s'imposant 3-1 contre l'Impact de Montréal, samedi.

David Villa a marqué à la 31e minute, puis Mix Diskerud a doublé l'avance à la 76e.

Wandrille Lefèvre des visiteurs a réduit l'écart (89e), mais Kwadwo Poku a mis la touche finale en dernière minute de jeu, en temps régulier.

Le club local s'était trouvé aux commandes à la mi-temps pour la première fois cette saison.

Villa ans a fait mouche avec un tir sur réception venant du coeur de la zone de pénalité, suite à une passe de Mehdi Ballouchy.

L'Espagnol de 33 ans a inscrit quatre buts cette saison, dont trois à domicile.

À la 11e minute, il avait eu une première occasion de marquer, sur un centre, mais sa tête a manqué de précision.

Villa a menacé à nouveau à la 47e, du flanc gauche, mais son tir rapproché a été stoppé par Evan Bush.

En deuxième demie, après un cafouillage de Lefèvre, Poku a repéré Diskerud du côté droit pour une frappe payante, au ras du sol.

Lefèvre a répliqué en complétant d'une tête un coup franc de Laurent Ciman, obtenant son premier filet en carrière chez les pros.

Poku a toutefois fait 3-1 avec un tir rapproché.

Les New-Yorkais (3-7-5) alignaient un deuxième gain de suite après une séquence de 11 matches sans victoire.

L'Impact (4-5-2) a décoché 11 tirs, mais seulement trois étaient cadrés. En première demie, leur seul de ce genre a été celui d'Andrés Romero, à la 37e.

«Nous avons leur donné le ballon trop souvent en première demie et nos passes n'étaient pas adéquates, ce qui nous a empêchés de prendre un élan», a indiqué l'entraîneur de l'Impact, Frank Klopas.

« Nous avons eu du mal à trouver nos repères et des solutions pour contrer leur jeu en milieu de terrain, a ajouté Ciman. Lorsque tu fais des erreurs devant un attaquant comme David Villa, tu vas en payer le prix. C'est une pilule à avaler rapidement pour nous permettre de repartir du bon pied contre Orlando.»

Le club montréalais avait gagné ses deux derniers matches.

La troupe de Klopas va renouer avec l'action samedi prochain au Stade Saputo, face au Orlando City SC.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer