• Accueil > 
  • Sports > 
  • Soccer 
  • > Affaire Neymar: ouverture d'une enquête pour évasion fiscale 

Affaire Neymar: ouverture d'une enquête pour évasion fiscale

Neymar... (PHOTO GUSTAU NACARINO, REUTERS)

Agrandir

Neymar

PHOTO GUSTAU NACARINO, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
RIO DE JANEIRO

Les autorités brésiliennes vont ouvrir une enquête pour évasion fiscale lors du transfert de l'attaquant Neymar au FC Barcelone, une affaire qui a déjà valu aux dirigeants du club catalan d'être renvoyés devant la justice espagnole.

Selon des documents du ministère des Finances, reproduits par le magazine Epoca samedi, une demande de vérification des comptes de l'entreprise Neymar Sports & Marketing, dirigée par son père, a été demandée par les autorités douanières. Celles-ci souhaitent connaître l'origine des «mouvements atypiques» de fonds d'environ 115 millions de reais (38 M USD) venant du Barça vers NP&M entre 2011 et 2013.

Ironie du sort: la mise en vente d'Epoca a eu lieu juste avant la victoire du Barça en finale de Ligue des champions face à la Juventus Turin, à Berlin, avec un troisième but signé Neymar (3-1).

Selon Epoca, les autorités fiscales ont déjà enquêté sur les biens de la société au Brésil et pourraient utiliser, le cas échéant, des données dans une affaire criminelle.

Le 29 mai, Santos, club de Neymar avant son transfert au Barça, a aussi décidé de poursuivre, devant la FIFA, Neymar père et fils ainsi que la société NP&M pour irrégularités dans le coût de son transfert.

«Le 31 mai 2013, le Santos et les personnes citées ont signé un contrat de transfert et ont cédé les droits économiques et fédératifs (de Neymar) pour 17,1 millions d'euros, plus deux millions d'euros, au cas où le joueur arriverait en finale du Ballon d'or», a expliqué Modesto Roma Junior, président du Santos.

«Mais, après l'enquête en Espagne, le Santos a appris que le montant (réellement versé) avait été de 83,371 millions d'euros», via la signature de contrats parallèles, a-t-il ajouté.

Le 13 mai, au lendemain de la qualification du Barça pour la finale de la C1, le club et son président Josep Maria Bartomeu, ainsi que son prédécesseur Sandro Rosell, ont été renvoyés devant la justice espagnole pour des délits fiscaux présumés lors du transfert de Neymar.

Dans une décision écrite, le juge José de la Mata estime que certains indices montrent que les deux présidents successifs savaient que le transfert de Neymar avait coûté plus que les 57 millions annoncés.

Il a chiffré à 83,3 millions d'euros les sommes versées pour le transfert de Neymar et estime à environ 13 millions d'euros le montant de la fraude présumée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer