• Accueil > 
  • Sports > 
  • Soccer 
  • > L'Impact signe sa première victoire de la saison en MLS 

L'Impact signe sa première victoire de la saison en MLS

Andrés Romero a marqué à deux reprises dans... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Andrés Romero a marqué à deux reprises dans la victoire de l'Impact.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexis Bélanger-Champagne
La Presse Canadienne
Montréal

L'Impact de Montréal a trouvé une solution afin d'éviter de laisser filer la victoire en deuxième demie.

Andrés Romero, deux fois, et Laurent Ciman ont marqué en première demie et l'Impact a profité de ce coussin pour finalement signer une première victoire en Major League Soccer cette saison, un gain de 4-1, samedi, face au Real Salt Lake.

Avant la rencontre de samedi, l'Impact (1-3-2) avait concédé 19 des 23 buts marqués par ses adversaires cette saison, toutes compétitions confondues, en deuxième demie.

Les 12 158 spectateurs présents au stade Saputo ont donc retenu leur souffle quand Devon Sandoval a réduit l'écart à 3-1 à la 47e minute.

Quelques minutes plus tard, le Real Salt Lake (3-3-5) a obtenu un coup franc sur le côté de la surface de réparation, mais le gardien Evan Bush est sorti de nulle part pour s'interposer et la formation montréalaise a tranquillement repris le contrôle.

«Quand vous connaissez une série de mauvais résultats, comme c'était notre cas en MLS, et que quelque chose comme ça se produit, vous vous demandez qu'est-ce qui va se passer, a admis Bush, qui a terminé la rencontre avec cinq arrêts à sa fiche. Surtout avec 'Nacho» (Ignacio Piatti) qui avait raté un penalty en première demie, vous vous dites que même si vous avez trois buts au compteur, vous en aviez peut-être besoin d'un quatrième.»

Dilly Duka a finalement cloué le cercueil du RSL à la 78e minute et l'Impact est devenu la dernière équipe de la MLS à gagner un match cette saison.

«C'est une question de mentalité, a dit Mauro Biello, qui remplaçait l'entraîneur-chef Frank Klopas, suspendu, sur le banc des locaux. Oui, on va accorder des buts en deuxième demie, mais la question est de voir comment on va réagir. Il y a eu quelques moments énervants en deuxième demie, mais on s'en est sorti, ce qui est très positif.»

L'Impact a pleinement profité d'une rare bonne journée de son offensive, qui n'avait pas généré plus de deux buts dans un match de MLS depuis le 29 juin 2014, soit en 24 rencontres.

Ciman a ouvert le bal dès la 18e minute sur un corner et Romero a doublé l'avance des locaux seulement deux minutes plus tard en lobant le ballon par-dessus le gardien Nick Rimando, qui s'était aventuré loin de son filet.

Romero a ajouté son deuxième but du match à la 29e minute, quand il a profité d'un retour après que Rimando eut redirigé un ballon dévié par Dominic Oduro sur le poteau.

L'écart aurait pu être encore plus important après la première demie, mais Piatti a atteint le poteau à la gauche de Rimando sur un penalty à la 43e minute.

«Le courant passait bien entre Piatti, Romero et moi, a mentionné Oduro. Le ballon circulait bien. Il y a encore du travail à faire, mais c'était un pas dans la bonne direction. Je pense que nous avons passé le test, aujourd'hui.»

L'Impact a maintenant subi une seule défaite à ses 11 dernières sorties au stade Saputo.

«Quand on gagne à la maison, ça fait du bien, a admis le défenseur central Bakary Soumare, alors que l'ambiance était très détendue dans le vestiaire des vainqueurs. Il ne faut pas en faire un plat. C'est normal d'être content, mais il faut continuer. Ce n'est qu'une seule victoire.»

L'Impact fera face à un bon test samedi prochain, quand le FC Dallas (6-2-3), l'une des meilleures équipes de l'Association Ouest, sera de passage au stade Saputo.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer