Crystal Palace défait Liverpool, Hull menacé

Wilfried Zaha et Jason Puncheon... (PHOTO JON SUPER, AP)

Agrandir

Wilfried Zaha et Jason Puncheon

PHOTO JON SUPER, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LONDRES

Crystal Palace, en s'imposant chez Liverpool (3-1), a gâché le dernier match à Anfield de Steven Gerrard, samedi lors de la 37e journée de Premier League.

Malgré l'ovation à son entrée sur la pelouse avec ses trois filles, la fête n'aura pas été complète pour le capitaine de 34 ans. Peu efficace la plupart du temps, il aurait toutefois pu briller sur un tir (64).

Trop empruntée, son équipe de coeur reste cinquième avec 62 points et fait définitivement une croix sur la Ligue des champions, la quatrième place de Manchester United (68 points) étant désormais inatteignable.

Même une participation à l'Europa League est menacée avec les victoires de Tottenham et Southampton, sixième et septième avec 61 et 60 unités et qui pourraient priver Liverpool de C3 lors de l'ultime journée.

En cherchant trop systématiquement leur héros vieillissant sous les yeux de Gerard Houllier, l'entraîneur français qui l'a lancé en 1998, ses coéquipiers ont grandement facilité le plan de jeu de Palace (12e), qui renoue avec la victoire après quatre défaites.

Sans jambes ni idées, les Reds ont bien marché tous ensemble, mais au ralenti. Ils ont pourtant ouvert le score, autant grâce à Lallana qu'à une mauvaise passe en retrait (26). Sur coup franc, Puncheon a égalisé pour Crystal Palace avant la pause (43).

Leur jeu réglé et plus précis ensuite, les Eagles de l'intenable Bolasie ont déroulé avec un but de Zaha (60) entaché d'un hors-jeu et un autre sur penalty dans les arrêts de jeu de Murray (90+1), comme un symbole.

Avec deux victoires en huit matches seulement, il est temps que la saison s'arrête pour Liverpool même si l'icône locale a fait durer le plaisir d'une sortie saluée une nouvelle fois magnifiquement par tout un stade.

Hull en mauvaise posture

D'autant que derrière Southampton a frappé fort (6-1) contre Aston Villa, assuré de son maintien dans l'élite mais pas au mieux à 15 jours d'une finale de Coupe d'Angleterre contre Arsenal. Mané, qui a inscrit le triplé le plus rapide de la Premier League en 2 minutes 56 secondes, a été le détonateur.

La victoire des Spurs contre Hull (2-0) laisse elle les Tigers en mauvaise posture.

Avec deux points de retard sur la ligne de flottaison, le 18e devra dominer Manchester United dans une semaine et prier pour que Newcastle (17e) ou Sunderland (16e) s'inclinent.

Avec 37 points, Sunderland en a trois d'avance sur Hull mais une moins bonne différence de buts, alors qu'il doit affronter Arsenal et Chelsea.

C'est encore pire pour les Magpies, qui comptent zéro victoire et neuf défaites en dix journées et vont trembler jusqu'au bout après leur revers (2-1) à QPR, pourtant déjà relégué, comme Burnley.

Newcastle, qui menait pourtant à la pause, ce qui assurait son avenir, a ensuite tout perdu en sept minutes. Tout se jouera contre West Ham.

Le promu Leicester (14), 20e au début du printemps, est lui assuré de se maintenir grâce à son bon point pris à Sunderland (0-0).

Dimanche, Manchester United, officiellement de retour en C1, et Arsenal se disputeront la troisième place après le déplacement du dauphin Manchester City à Swansea. Chelsea, déjà champion, clôturera cette avant-dernière journée lundi chez West Bromwich Albion.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer