L'Impact espère commencer à accumuler des points

L'Impact (0-3-2) occupe le dernier rang de l'Association... (PHOTO RYAN REMIORZ, ARCHIVES PC)

Agrandir

L'Impact (0-3-2) occupe le dernier rang de l'Association Est avec seulement deux points en cinq matchs.

PHOTO RYAN REMIORZ, ARCHIVES PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Kelsey Patterson
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

L'Impact de Montréal veut transformer le stade Saputo en véritable château-fort.

Même s'il en arrache, l'Impact sait qu'il est important d'accumuler des points à domicile afin de grimper au classement de la Major League Soccer. Et ça commence samedi lors de la visite du Real Salt Lake (3-2-5).

«Nous devons commencer à gagner des matchs, particulièrement à domicile, a dit Dominic Oduro avant l'entraînement de l'Impact, vendredi. Nous sommes une bonne équipe, nous le savons. Nous l'avons démontré. Nous devons passer de la parole aux actes.

«Je ne veux pas sonner l'alarme, mais il s'agit d'un match que nous devons absolument gagner.»

L'Impact (0-3-2) occupe le dernier rang de l'Association Est avec seulement deux points en cinq matchs. Les hommes de Frank Klopas ont une fiche de 0-1-1 à domicile cette saison, encaissant la défaite face aux Timbers de Portland le week-end dernier.

«Nous savons à quel point il est difficile d'aller chercher des points à l'étranger, nous devons donc aller en accumuler un maximum à domicile, a dit le défenseur Wandrille Lefèvre. Quand vous échappez des points à domicile, c'est comme une défaite.

«Nous devons dicter le jeu sur notre terrain, imposer notre rythme.»

Malgré leurs ennuis en MLS, l'Impact a une fiche de 7-2-5 à domicile à ses 14 dernières rencontres devant ses partisans, toutes compétitions confondues. La défaite de 2-1 face aux Timbers samedi dernier était même le premier revers de l'équipe au stade Saputo en 10 rencontres.

Cependant, l'Impact demeure la seule équipe de la MLS sans victoire cette saison et le onze montréalais continue d'accorder trop de buts en deuxième demie. Un total de 19 des 23 buts accordés par l'Impact cette saison ont été concédés en deuxième demie.

L'Impact en arrache aussi à l'attaque, ayant marqué plus de deux buts dans un match à une seule reprise depuis le 29 juin 2014, soit en 24 matchs de MLS.

Oduro demeure toutefois optimiste.

«Nous obtenons des occasions, a dit le milieu de terrain, qui a trouvé le fond du filet lors des deux derniers matchs. C'est une question d'en profiter. Nous devons rester agressifs.»

Même s'il serait étonnant qu'il joue ce week-end, le défenseur camerounais de 23 ans Ambroise Oyongo a finalement rejoint l'Impact, quatre mois après avoir été acquis par l'équipe. Après des problèmes contractuels et avoir laissé de côté son désir de jouer en Europe, Oyongo a enfin rencontré ses nouveaux coéquipiers.

«Je suis heureux d'être ici, a-t-il dit. Ce fut très difficile pour moi d'arriver ici. Je vais tout donner à cette équipe. Il s'agit d'une bonne équipe avec de très bons joueurs. Je suis fier d'être ici aujourd'hui.»

Oyongo sait que les partisans montréalais ne l'accueilleront pas nécessairement très chaleureusement après la longue attente, mais il entend laisser son jeu les séduire.

«Ils m'attendent depuis quatre mois, a-t-il rappelé. Quand je vais me présenter sur le terrain, je pense que les partisans vont m'appuyer comme ils appuient le reste de l'équipe.»

Par ailleurs, Klopas ne sera pas sur les lignes de touche samedi puisqu'il purgera une suspension d'un match.

L'Impact a aussi indiqué vendredi que l'attaquant Kenny Cooper devra être opéré à un genou et ratera un minimum de deux mois d'activités. Il s'est blessé quelques minutes après avoir marqué un but mercredi face au Toronto FC lors du match retour de leur série demi-finale du Championnat canadien.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer