«Nous voulons marquer l'histoire»

Gustavo Matosas, entraîneur-chef de Club América, observe ses... (Photo Olivier Jean, La Presse)

Agrandir

Gustavo Matosas, entraîneur-chef de Club América, observe ses joueurs lors d'un entraînement au Stade olympique.

Photo Olivier Jean, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

En raison de la présence d'une zone mixte, peu de membres de Club América se sont arrêtés devant la meute de journalistes, hier soir. Le gardien Moisés Munoz, qui avait prédit une victoire facile d'América à Montréal, a notamment fait partie du lot des joueurs qui ont directement filé dans le vestiaire des visiteurs.

C'est donc son entraîneur, Gustavo Matosas, qui a été questionné sur ses propos. «Il a droit à ses opinions, et je les respecte. Mais notre historique et nos accomplissements passés ne comptent pas. Nous devons battre une bonne équipe» a-t-il indiqué.

Le défenseur Ventura Alvarado n'a également pas hésité à caresser l'Impact dans le sens du poil. «Ils ont bien joué et ils ont fait du dommage au Mexique. Nous devrons travailler fort pour gagner, mais nous sommes très motivés. Nous voulons marquer l'histoire et aller au Japon.

«On se sent bien et, moi, personnellement, je me sens bien malgré le voyage», a-t-il ajouté. América est, en effet, arrivé lundi soir à Montréal.

Finalement, s'il y a bien un aspect que Club América espère neutraliser, c'est celui des contre-attaques montréalaises. C'est sur cette phase de jeu que l'Impact a obtenu ses meilleures occasions, en première mi-temps, la semaine dernière.

---

Meilleur sur phases arrêtées défensives

Il n'y a pas grand-chose à redire sur la performance défensive montréalaise offerte lors du match aller. Bakary Soumare a une bonne idée des éléments qu'il aimerait revoir, ce soir.

«Ce n'est pas seulement la ligne de quatre, en arrière, qui a bien défendu, mais toute l'équipe. On a gardé un bloc solide très compact, mais l'aspect le plus important à retenir est dans la tête. À l'Azteca, on a cru en nous-mêmes et on a cru au résultat. [Ce soir], il faut juste refaire la même chose et se surpasser. Le seul truc à améliorer est dans les coups de pied arrêtés, où on a été mis en danger quelques fois.»

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer