Messi et le Barça survolent le derby

Lionel Messi et Neymar... (PHOTO ALBERT GEA, REUTERS)

Agrandir

Lionel Messi et Neymar

PHOTO ALBERT GEA, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
MADRID

Lionel Messi, meneur et buteur, a conduit le FC Barcelone au succès dans un derby maîtrisé contre l'Espanyol (2-0) samedi pour la 33e journée du Championnat d'Espagne, tandis qu'Antoine Griezmann a marqué un doublé synonyme de record avec l'Atletico Madrid, vainqueur d'Elche (3-0).

Bien que réduit à dix en seconde période, le Barça a pu compter sur son lutin argentin, à l'origine de l'ouverture du score de Neymar (17e) puis buteur (25e). Résultat, le leader blaugrana (81 pts) accentue provisoirement son avance en tête sur le Real Madrid (76 pts), attendu dimanche à Vigo. Et Messi, avec 36 buts, s'est rapproché du «Pichichi» Cristiano Ronaldo au classement des buteurs (39 buts).

Derrière ce duo d'attaquants hors-normes pointe Antoine Griezmann, qui a frappé samedi pour les septième et huitième fois en cinq journées: avec 22 unités au total, «Grizi» a effacé samedi le record de buts inscrits par un Français sur une saison de Liga, propriété de Karim Benzema en 2011-2012 (21 buts).

«J'espère continuer sur cette série mais le plus important est d'aider l'équipe. Quand je suis arrivé ici (l'été dernier), c'était pour améliorer mes statistiques et il faut continuer à travailler», a modestement commenté le Français après la rencontre.

Griezmann a ouvert le score de la tête après une frappe repoussée par le gardien (55e) puis a scellé la marque en se jetant sur un centre de Saul (77e). Entre-temps, Raul Garcia avait marqué d'une frappe lointaine (63e) et l'Atletico en a profité pour consolider sa troisième place (72 pts) face à la menace Valence (65 pts), effaçant la déception du derby perdu face au Real mercredi (1-0) en quart de Ligue des champions.

La décompression après les sommets européens n'était pas évidente à négocier, mais le Barça, qualifié en demi-finale de C1 aux dépens du Paris SG (3-1, 2-0), n'a pas flanché non plus au stade Cornella-El Prat.

Au terme d'une série de cinq sommets en quatorze jours, le club blaugrana apparaît renforcé en vue du sprint final: il a semblé injouable samedi contre l'Espanyol, en particulier ses trois attaquants Messi, Suarez et Neymar.

Le Barça, enchaînement réussi

Messi, au coeur du jeu, a marqué, accéléré, dribblé et même trouvé le poteau en seconde période (57e), alors que le Barça venait d'être réduit à dix après l'exclusion d'Alba pour contestation.

Le quadruple Ballon d'Or s'est d'ailleurs plu à évoluer dans une position de meneur décroché, comme il l'a souvent fait cette saison. Et c'est sur une de ses longues ouvertures que le Barça a trouvé la faille en début de match: Suarez, avec intelligence, a laissé le centre de Jordi Alba filer pour Neymar, qui a marqué son 19e but en Liga cette saison (17e minute).

Faisant tourner le ballon avec maestria, le Barça a enfoncé le clou peu après. Andres Iniesta a alerté dans la surface Suarez, hors-jeu, mais non signalé, qui a trouvé Messi, buteur à angle fermé (25e).

Le club blaugrana a parachevé ainsi avec brio son enchaînement de matches couperets du mois d'avril: nul à Séville (2-2), victoire contre Valence (2-0), et élimination du Paris SG en Ligue des champions.

Les hommes de Luis Enrique abordent désormais un petit répit avant leur demi-finale aller de C1 contre le Bayern Munich le 6 mai: réception de Getafe mardi et déplacement chez la lanterne rouge Cordoue le week-end prochain.

Deux rendez-vous en principe plus reposants même si l'entraîneur blaugrana a mis en garde samedi contre tout excès de confiance. «Seuls comptent les points et les résultats. C'est mieux que nos sensations soient positives, mais il reste cinq matches capitaux, extrêmement importants», a conclu Luis Enrique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer