Expéditif, l'Atletico reste à portée de podium

Tiago déjoue le gardien Vicente Guaita.... (PHOTO SERGIO PEREZ, REUTERS)

Agrandir

Tiago déjoue le gardien Vicente Guaita.

PHOTO SERGIO PEREZ, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
MADRID

L'Atletico Madrid, quatrième du Championnat d'Espagne, a expédié Getafe (2-0) grâce à deux coups de pied arrêtés samedi lors de la 28e journée, restant à un petit point de Valence, troisième, dans la course au podium.

Après leur qualification marathon mardi en Ligue des champions contre Leverkusen (0-1, 1-0, 3-2 t.a.b.), les «Colchoneros» ont pu cette fois se contenter d'un effort minimum: sur deux coups francs excentrés, Fernando Torres a marqué d'une splendide tête (3e) et Tiago a doublé la mise (44e).

Ce succès, tout en contrôle, permet à l'Atletico (4e, 59 pts) de se maintenir à une longueur derrière Valence (3e, 60 pts), large vainqueur vendredi à Elche (4-0). Dimanche soir, le clasico de la Liga opposera le FC Barcelone, leader (65 pts), au Real Madrid, son dauphin (64 pts), dans un choc au sommet au Camp Nou.

L'Atletico Madrid suivra sans doute de près ce duel: le club «rojiblanco» affrontera le Real mi-avril en quarts de finale de Ligue des champions, pour une revanche de la finale perdue face à la «Maison-Blanche» en mai dernier (4-1 a.p.).

Mais malgré ce beau défi européen, le champion d'Espagne en titre a montré samedi après-midi qu'il restait concentré en Liga, où il vise la troisième place directement qualificative pour la C1.

«Bon anniversaire» pour Griezmann

Signe de l'importance de ce match, l'entraîneur Diego Simeone avait d'ailleurs maintenu dans le onze de départ ses créateurs Arda Turan et Koke.

C'est ce dernier, par ses talents de passeur, qui a amené les deux buts. Il y a d'abord eu un coup franc venu de la gauche que Torres a expédié sous la barre d'une tête puissante (3e), soit son premier but en Liga depuis son grand retour à l'Atletico cet hiver. Ensuite, depuis l'aile droite, Koke a trouvé la tête du Mexicain Raul Jimenez, dont la déviation a permis a Tiago de marquer au second poteau (44e).

Le Portugais aurait même pu inscrire un doublé, mais son but à la suite d'un corner a été annulé pour hors-jeu, semble-t-il, à tort (57e).

Bref, une après-midi très tranquille pour l'Atletico, avec au passage un clin d'oeil sympathique pour Antoine Griezmann, qui fêtait ses 24 ans ce samedi.

Lorsque le Français, remplaçant, est parti s'échauffer en bord de terrain en seconde période, le public du stade Vicente-Calderon lui a chanté «Bon anniversaire» en espagnol avant de scander son nom. «Grizi» est entré peu après (64e), sans pouvoir alourdir le score, mais il se consolera volontiers avec cette victoire parfaitement maîtrisée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer