Le Real Madrid et Bale se rachètent avant le clasico

Gareth Bale et Cristiano Ronaldo... (PHOTO ANDREA COMAS, REUTERS)

Agrandir

Gareth Bale et Cristiano Ronaldo

PHOTO ANDREA COMAS, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
MADRID

Le Real Madrid et Gareth Bale, auteur d'un doublé, ont renoué avec le succès dimanche devant Levante (2-0) lors de la 27e journée du Championnat d'Espagne, se réconciliant avec leur public à une semaine du clasico face au FC Barcelone, actuel leader.

Après trois matches sans victoire et une semaine de crise, la «Maison-Blanche» devait se reprendre, tout comme Bale, qui n'avait plus marqué depuis neuf rencontres: l'attaquant gallois, très opportuniste, a poussé au fond un ballon mal repoussé (18e) puis a dévié une puissante frappe de Cristiano Ronaldo (40e).

Au classement, le Real (2e, 64 pts) reste à une longueur du Barça (1er, 65 pts), qu'il ira défier dimanche prochain au Camp Nou. Derrière cet intouchable duo, Valence (3e, 57 pts) et l'Atletico Madrid paraissent déjà décrochés (4e, 56 pts).

Autant dire que le clasico à venir s'annonce à quitte ou double entre les deux grands d'Espagne. Après sa victoire dimanche soir, le Real Madrid pourra au moins l'aborder avec un peu de tranquillité après une période très agitée.

La piteuse qualification obtenue mardi pour les quarts de la Ligue des champions, avec une défaite à domicile contre Schalke 04 (3-4), a fait vaciller l'entraîneur Carlo Ancelotti, contraignant le président Florentino Perez à prendre sa défense.

C'était donc l'heure de la réconciliation après la bronca mémorable du stade Santiago-Bernabeu. Dans le sillage de Luka Modric, très bon pour sa première titularisation après une longue blessure, certains cadres se sont réveillés.

Bale retrouvé, Ronaldo agacé

Le gardien Iker Casillas, pointé du doigt après Schalke, n'en a pas eu l'opportunité puisqu'il était remplaçant, même s'il devrait a priori revenir pour le clasico.

Gareth Bale, en revanche, a mis fin à une longue disette, répondant aux critiques par un doublé, lui qui n'avait plus marqué depuis fin janvier.

À l'affût, le gaucher a envoyé au fond un ballon qui traînait après un splendide ciseau de Ronaldo repoussé par le gardien (18e).

Le Gallois a alors couru jusqu'au poteau de corner, se bouchant les oreilles comme pour montrer que les sifflets ne l'avaient pas affecté. «Je l'ai vu davantage motivé, avec davantage d'envie», a souligné Ancelotti.

Bale a ensuite doublé la mise avec un peu de chance, en se trouvant sur la trajectoire d'une frappe de Ronaldo (40e).

«CR7», pas récompensé sur ces deux occasions, n'a pas caché son agacement, d'autant qu'il avait auparavant trouvé la base du poteau sur un but tout fait (5e).

Au total, le Real a frappé trois fois les montants: outre le tir de Ronaldo, Karim Benzema a expédié une merveilleuse aile de pigeon sur l'équerre (64e) et une tentative de Bale a été détournée sur la transversale par un joueur adverse (28e).

En défense, le revenant Sergio Ramos n'a pas eu grand-chose à faire, mais a récolté un carton jaune évitable (85e).

En somme, tout n'a pas été parfait, mais le Bernabeu a globalement applaudi ses joueurs, le retour de Modric et Ramos a semblé prometteur et Ancelotti devrait pouvoir travailler avec sérénité d'ici au clasico.

«Modric a apporté sa qualité au jeu, Sergio sa personnalité et son caractère. Nous irons au Camp Nou avec toute la confiance possible», a conclu le technicien italien.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer