Le Bayern éjecte Donetsk 7-0 et accède aux quarts

Malheureux depuis le début du match, Lewandowski (photo)... (Photo Reuters)

Agrandir

Malheureux depuis le début du match, Lewandowski (photo) a participé au festival offensif en inscrivant le 6e but d'une frappe à ras de terre.

Photo Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Stéphane GHAZARIAN
Agence France-Presse
MUNICH

En supériorité numérique dès les premières minutes, le Bayern Munich a logiquement dynamité le Shakhtar Donetsk (7-0) pour entrer en quarts de finale de la Ligue des champions, mercredi à l'Allianz Arena.

Un tâcle maladroit d'Oleksandr Kucher sur Mario Götze dans la surface, un carton rouge pour l'Ukrainien et un penalty transformé par Thomas Müller: l'expulsion (3e) la plus rapide de l'histoire de la C1 a mis fin au suspense né du 0-0 du match aller.

«C'est clair qu'à 10 contre 11, cela paraît plus facile, mais c'est faux. C'est parfois plus dangereux. Nous aussi on a joué 25 minutes à 10 en Ukraine», a réagi Josep Guardiola, l'entraîneur du Bayern.

Le géant bavarois n'a eu ensuite qu'à enfiler les buts pour valider son billet dans le Top-8 pour la quatrième année de rang et poursuivre le rêve d'une troisième finale de rang, après l'échec de 2012 et le triomphe de 2013. D'autant que la finale aura lieu à Berlin!

Guardiola avait aligné une équipe ultra offensive avec un quatuor Ribéry-Götze-Müller-Robben, derrière Lewandowski pour faire sauter cette fois le verrou ukrainien, qui avait tenu tête à Lviv face à un Bayern réduit à dix après l'heure de jeu.

En face, Donetsk était venu en Bavière avec cette fois du jeu dans les jambes, le championnat ukrainien ayant repris le 28 février.

Record égalé pour le Bayern

Mais l'espoir d'une rencontre haletante s'est envolé en trois minutes: le temps pour l'arbitre de renvoyer au vestiaire Kucher!

À dix et mené 1-0, le Shakhtar ne devait plus croire qu'à un miracle pour contrarier le géant bavarois, même si ce dernier se montrait plutôt maladroit, presque gêné de l'avantage numérique.

Mircea Lucescu a réorganisé son équipe en sortant Taison pour Kryvtsov et Guardiola a rappelé Robben (19), légèrement touché, pour lancer Rode.

Après des tentatives manquées de Lewandowski, Jérôme Boateng mettait le Bayern à l'abri peu après la demi-heure de jeu (2-0, 34).

La seconde période fut un calvaire pour les Ukrainiens et particulièrement le gardien Pyatov.

S'appuyant sur Alaba, Ribéry a planté la troisième banderille (49) avec le 17e but de sa carrière en C1, Müller a doublé son compteur (52)...

Même le défenseur central Holger Badstuber, en reprenant de la tête un centre parfait de Rafinha, y est allé de son premier but en Ligue des champions (63)!

Entretemps, Ribéry, visiblement touché à une cheville, avait laissé sa place à Bernat juste avant l'heure de jeu. «C'est un peu douloureux à la cheville. Mais ce n'est pas si grave. J'espère pouvoir jouer en fin de semaine», a commenté le Français.

Malheureux depuis le début du match, Lewandowski a participé au festival offensif en inscrivant le 6e but d'une frappe à ras de terre que Pyatov ne pouvait que freiner dans la course vers le but (75).

Le dernier fut pour Götze. Servi sur la gauche, le héros du Mondial fixait son défenseur et décochait une frappe qui faisait mouche (83): 7-0, le Bayern égalait son record à domicile en C1, trois ans après la punition identique infligée à Bâle à ce même stade de la compétition.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer