Chelsea remporte la Coupe de la Ligue anglaise

Les buts des «Blues» ont été marqués par... (Photo John Sibley, Reuters)

Agrandir

Les buts des «Blues» ont été marqués par John Terry (45e) et Kyle Walker contre son camp (56e).

Photo John Sibley, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
LONDRES

Chelsea a assumé son statut de favori pour remporter la Coupe de la ligue anglaise aux dépens de Tottenham (2-0), son premier trophée de la saison avant de pouvoir se concentrer sur la Premier League et la Ligue des Champions et rêver d'un éventuel triplé.

Dans une nouvelle version de la finale de 2008 remportée 2-1 par Tottenham, ce sont pourtant les Spurs, sous une pluie battante dans la mythique enceinte de Wembley, qui se sont montrés les plus dangereux avant de se faire surprendre deux fois par John Terry (45e) puis Kyle Walker contre son camp (56e).

Le leader de Premier League a connu un après-midi radieux. Son dauphin Manchester City, qui se déplaçait à Anfield pour défier Liverpool a chuté (2-1), laissant les grands vainqueurs du jour avec un matelas de cinq points d'avance avec un match en moins à jouer.

Solides et opportunistes, les Blues ont marqué leurs deux buts sur deux tirs contrés par les malheureux joueurs de Tottenham, au grand dam d'un Hugo Lloris encore impuissant.

Juste avant la mi-temps, le capitaine John Terry, esseulé dans la surface, a profité d'un ballon mal repoussé par la défense londonienne pour ouvrir le score, sur un tir dévié par Harry Kane. Alors que tout le monde attendait un éclair de génie du buteur en série des Spurs (24 buts cette saison), le jeune anglais s'est noyé sous les trombes d'eau londoniennes.

À la reprise, le défenseur Kyle Walker trompait son portier, pourtant sur la trajectoire du ballon, en contrant une puissante frappe du gauche de Diego Costa, le co-meilleur buteur de Premier League.

Les Spurs pourront regretter le coup franc de Christian Eriksen venu s'écraser sur la barre de Petr Cech (9e), mais ils se sont montrés bien trop timides (3 tirs cadrés) malgré une possession de balle largement en leur faveur (63%).

José Mourinho, qui n'avait plus décroché de titre depuis 2012, empoche avec son club de coeur le même trophée qui l'avait lancé sur sa quête de titres à son arrivée à Chelsea en 2004.

«Mes joueurs ont été fantastiques. Nous n'avons pas eu de problèmes. Ils ont eu quelques occasions, mais rien de plus. Nous savions que nous serions dangereux en contre et avons joué comme on se devait de le faire en finale», a déclaré l'entraîneur de Chelsea, qui ajoute son septième titre personnel avec les Blues dans une équipe qui compte encore Didier Drogba et le capitaine John Terry comme témoins de sa première vague de succès.

«C'est le premier trophée de la saison et c'est énorme, s'est réjoui John Terry, le capitaine-buteur de Chelsea. Ça peut être le début de quelque chose de très bien, mais nous devons nous concentrer sur le championnat».

Drogba, entré à la dernière minute à la place de Diego Costa sous les applaudissements des supporteurs des Blues, qui lui ont même adressé une pancarte «Drogba Legend», a soulevé le trophée en même temps que Terry. Un clin d'oeil en forme d'hommage aux deux rescapés de la victoire de 2007.

Liverpool bat Manchester City, Arsenal sur le podium

Liverpool et Arsenal, battus en Coupe d'Europe, se sont bien repris en s'imposant en Championnat d'Angleterre respectivement face à Manchester City (2-1) et Everton (1-0), dimanche lors de la 27e journée.

Grâce à ce 15e succès de la saison (buts de Giroud, 39e, et Rosicky, 89e), Arsenal grimpe sur la 3e marche du podium, à quatre points des «Citizens» battus une nouvelle fois à Anfield après leur défaite 3-2 la saison dernière.

Les «Reds», éliminés aux tirs au but en 16e de finale de l'Europa League en Turquie, ont enlevé un succès de prestige sur le champion en titre pour occuper la 5e place, à deux points de Manchester United, vainqueur de Sunderland 2-0 samedi. Ils gardent surtout leur enceinte imprenable aux Citizens, dont le dernier succès à Anfield remontait à 2003...

Rentrés à Liverpool vendredi matin après leur élimination aux tirs au but en 16e de finale de l'Europa League en Turquie, par le Besiktas, les «Reds» n'ont pas du tout donné l'impression de souffrir d'une quelconque fatigue ou d'un manque de récupération.

«Je dois tirer mon chapeau à mes joueurs. Rentrer à 4 h 30 du matin vendredi, le temps qu'ils soient au lit, il était 6 h et ils ont dû dormir toute la journée de vendredi. Ils ont réussi à faire qu'une des meilleures équipes ne cadre qu'un seul de ses tirs et méritent toutes les félicitations», a commenté l'entraîneur Brendan Rodgers, qui voit son équipe aligner une série de 11 matches sans défaites, dont huit victoires en Championnat.

Les Français d'Arsenal ont du répondant

Privé du capitaine Steven Gerrard, souffrant des ischio-jambiers, et du défenseur Mamadou Sakho (hanche), Liverpool a attaqué la première période à toute vitesse avant d'ouvrir la marque par Jordan Henderson d'une puissante frappe sous la lucarne (11e).

Mais les hommes de Manuel Pellegrini ont égalisé un quart d'heure plus tard après un grand numéro de Sergio Agüero. L'Argentin, co-meilleur buteur de Premier League avec Diego Costa (17), a finement servi Edin Dzeko, au point de penalty, pour l'égalisation (25e).

Mais la forme exceptionnelle de Liverpool s'est une nouvelle fois illustrée par la réussite de son meneur de jeu Philippe Coutinho, auteur du but de la victoire sur un splendide tir enroulé dans la lucarne opposée de Hart (75e).

À l'Emirates Stadium, Arsenal s'est rassuré avant deux matchs décisifs contre Manchester United en quart de finale de FA Cup puis à Monaco en 8e de finale retour de la C1.

Chahutés par la presse et leurs supporters après la défaite 3-1 devant les Monégasques, Arsène Wenger et Olivier Giroud ont répondu présents. Le manager français a fait parler sa science du coaching et lancé Thomas Rosicky en seconde période: Giroud a ouvert la marque et le Tchèque doublé la mise.

«Nous étions concentrés, c'était une performance pleine de détermination. Vous avez vu comme on a souffert mercredi soir contre Monaco. Je suis donc très content de l'aspect mental de la réponse», a souligné Wenger.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer