L'Impact tient tête à Pachuca avec un match nul

Dilly Duka a marqué les deux buts de... (Photo fournie par l'Impact de Montréal)

Agrandir

Dilly Duka a marqué les deux buts de l'Impact.

Photo fournie par l'Impact de Montréal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les matchs de l'Impact en sol mexicain sont décidément remplis de rebondissements. Après avoir mené 2-0 grâce à Dilly Duka, le onze montréalais a ensuite cédé à deux reprises, au cours des 35 dernières minutes du match, mardi à Pachuca. Malgré tout, ce résultat le place en bonne position en vue du match retour, le 3 mars, au Stade olympique. Pour atteindre dans le carré d'as, l'Impact pourra, par exemple, se contenter d'un match nul de 0-0 ou de 1-1.

Dans une équipe aux contours largement différents de celle de 2014, c'est donc un ancien de la maison qui s'est illustré lors de ce premier match de l'année. Aligné en raison de l'absence d'Andrés Romero, Dilly Duka a fait trembler les filets à deux reprises, à la 25e et à la 53e minute. Dans le deuxième cas, il a profité d'un excellent travail de Justin Mapp, qui a éliminé deux adversaires avant de voir sa frappe repoussée par le gardien Óscar Pérez. Dans le sillon de Duka, non seulement l'Impact a tenu tête à un adversaire qui avait aligné quasi sa meilleure équipe, mais il est parvenu à marquer deux fois.

> Charles Dubé: Un gros match nul au Mexique

Ce beau scénario s'est quelque peu embrouillé au coeur de la deuxième mi-temps. Heriberto Olvera, sur coup franc, puis Ariel Nahuelpán ont alors trompé Evan Bush, qui n'a pas toujours fait preuve d'une grande sérénité. Devant lui, ses coéquipiers ont eu davantage de mal à tenir le ballon au fil des minutes, conséquence d'un déclin physique et de la volonté acharnée de Pachuca d'étouffer l'Impact.  Au total, le club mexicain a obtenu 17 corners, 17 tirs et des occasions qui ont fait trembler les Montréalais jusque dans les derniers instants de la rencontre. Chez l'Impact, il y aura sans doute un soupçon de regret d'avoir encaissé deux buts en deuxième période. Mais dans les circonstances, avec le premier match de la saison, qui plus contre des équipes de la MLS au Mexique qui donnent souvent du fil à retordre, le résultat est gage d'espoir pour le match retour.

Comme prévu

La première mi-temps a été conforme aux attentes. Les hommes de couloir de Pachuca ont rapidement donné le ton en débordant les latéraux montréalais et en multipliant les centres dangereux. Victor Cabrera, aligné à droite, a notamment goûté à la médecine d'Hirving Lozano avant de connaître un match en montagnes russes. Éreinté, le jeune Argentin a finalement cédé sa place à Hassoun Camara en deuxième mi-temps. La domination territoriale et la possession mexicaine ont également atteint les proportions attendues.

En tout, sept des acquisitions hivernales de l'Impact ont été titularisées par Frank Klopas. En défense centrale, Laurent Ciman et Bakary Soumare n'ont pas raté leur entrée en scène, que ce soit dans l'anticipation, les interventions ou la couverture offerte à leurs latéraux. Le Belge a, par contre, été l'auteur de la faute qui a permis à Olvera d'inscrire le premier but mexicain, sur coup franc.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer