• Accueil > 
  • Sports > 
  • Soccer 
  • > Coupe d'Angleterre: les favoris passent au tour suivant 

Coupe d'Angleterre: les favoris passent au tour suivant

Les deux buts de James Milner ont permis... (PHOTO OLI SCARFF, AFP)

Agrandir

Les deux buts de James Milner ont permis à Manchester City d'éviter l'élimination.

PHOTO OLI SCARFF, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
LONDRES

Les ténors Manchester City, Chelsea, Manchester United ou Arsenal ont tous passé l'obstacle des 32e de finale de la Coupe d'Angleterre mais ils ont dû s'en remettre à des entraîneurs inspirés pour surmonter les difficultés.

C'est finalement, et paradoxalement, les Gunners, qui avaient hérité avec Hull de l'adversité la plus relevée à l'occasion de la reprise de la finale 2014, qui ont été les plus tranquilles.

Les tenants du titre, battus jeudi en championnat, ont viré en tête dès la 20e minute par Per Mertesacker et ont cette fois-ci refusé de lâcher leur os en se montrant efficace derrière.

Pendant qu'Olivier Giroud purgeait son dernier match de suspension, c'est le combattif Alexis Sanchez qui a fini par mettre les siens à l'abri (83) à force d'obstination (2-0).

Un an après sa dernière titularisation, la présence de Theo Walcott était une prise de risque finalement payante pour Arsène Wenger.

Ses rivaux ont eux souffert et Manuel Pellegrini, Jose Mourinho ou Louis van Gaal, également adeptes de la rotation, ont dû plus rapidement que prévu rappeler des cadres frais pour sortir de l'ornière.

Les joueurs du Chilien, mené à l'Etihad par Sheffield Wednesday (2e div.) depuis la 14e minute trois jours après la victoire contre Sunderland qui l'avait ramené à hauteur du Portugais, se sont dégrippés après l'entrée du duo Samir Nasri-David Silva à l'heure de jeu. Après avoir égalisé (66), James Milner s'est offert dans les arrêts de jeu (2-1) un doublé le jour de son 29e anniversaire.

Une victoire nettement moins large qu'en Coupe de la Ligue toutefois cet automne contre le même adversaire (7-0)...

Les Blues, qui avaient commencé avec seulement trois vrais titulaires trois jours après le traumatisme de leur deuxième défaite de la saison à Tottenham (5-3), s'en sont remis à Diego Costa et Willian puisqu'André Schürrle et Oscar déjouaient et l'ailier brésilien a trouvé l'ouverture d'une frappe somptueuse à la 58e minute contre le 5e de deuxième division.

Le verrou ayant sauté, la légion bleue des Blues, emmenée par Loïc Rémy (70) et Zouma (72), en a profité pour corser l'addition.

Avant de virer en tête grâce à une reprise tout aussi splendide d'Ander Herrera (64), les Mancuniens, éliminés de la Coupe de la Ligue cet été par MK Dons, un autre adversaire du 3e sous-sol, ont eux été bien secoués par Yeovil et l'issue aurait pu être tout autre si Paddy McNair avait été exclu en première période après une main en position de dernier défenseur.

Mais, alors qu'ils avaient eux commencé avec un 11 plus proche de celui qui a l'habitude de jouer en championnat, ils ont finalement été tirés d'un mauvais pas après les entrées de Juan Mata et Jonny Evans, qui ont réveillé leur équipe.

Après le but d'Herrera, Angel Di Maria, réapparu à la 61e minute pour la première fois depuis novembre, a donné plus d'ampleur au score dans le temps additionnel. Il a transformé une longue ouverture de Wayne Rooney en contre-attaque payante.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer