Liverpool s'écroule face à Crystal Palace

Jason Puncheon (42) tente de freiner la course... (PHOTO EDDIE KEOGH, REUTERS)

Agrandir

Jason Puncheon (42) tente de freiner la course de Philippe Coutinho.

PHOTO EDDIE KEOGH, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
LONDRES

Liverpool, tristement battu dimanche par Crystal Palace (3-1), a subi le même sort qu'Arsenal la veille lors de la 12e journée du championnat d'Angleterre et sort à son tour temporairement de la course pour un accessit européen.

Avec ses 14 points, le dauphin de l'an passé, également menacé de sortie de route en Ligue des champions mercredi à Ludogorets, se retrouve désormais 12e, à 18 points du leader Chelsea et à 10 points du podium.

C'est à peine mieux pour les Gunners, habitués à la quatrième place finale depuis des années et rejetés au huitième rang avec 17 points, après la claque à l'Emirates contre Manchester United samedi (2-1).

Les autres Londoniens de Tottenham (10e) comptent également 17 points, après leur victoire laborieuse (2-1) à Hull.

Les trois clubs au discours ambitieux sont donc priés maintenant de se reconstruire avec une série de victoires pour voir où cela les mènera en mai.

À Crystal Palace, les Reds ont aperçu les bas-fonds dans lesquels leur jeu a basculé à l'occasion de leur quatrième défaite d'affilée, toutes compétitions confondues.

Sous pression car 19e au coup d'envoi, les Eagles ont eu eux la bonne attitude et leur dynamique jeu rafraîchissant a été récompensé, deux mois après leur dernière victoire.

Leur succès est mérité, tant ils ont cherché à sauter en permanence à la gorge des Reds, incapables de tenir après avoir ouvert le score par Lambert dès la 2e minute.

Efficace, le remplaçant anglais a déjà fait mieux que Balotelli en inscrivant son premier but cette saison. Dans la foulée, le buteur a encore eu quelques miettes aériennes, mais n'a plus été aussi précis.

La courbe de forme de son équipe s'est donc croisée avec celle, ascendante, de Crystal Palace, qui a rapidement égalisé par Gayle (17).

L'intenable Bolasie s'est lui évertué à dynamiter la défense de Liverpool, fragilisée de façon inquiétante trois jours avant un match à quitte ou double en vue des huitièmes de finale de la C1.

En deuxième période, le travail de sape des Londoniens a payé, avec un plat du pied de Ledley face au but (78) puis un coup franc direct de Jedinak (81).

Depuis leur dernière victoire en championnat le 19 octobre, les Reds n'ont gagné qu'un seul match sur sept (en Coupe) et leur entraîneur Brendan Rodgers se retrouve plus que jamais dans une position délicate.

En fin d'après-midi, Tottenham a lui arraché dans les arrêts de jeu sa deuxième victoire seulement en cinq matches de championnat chez le 16e, Hull City.

Alors qu'ils étaient sans ressort et menés depuis la 8e minute par un club qui n'a gagné qu'un seul de ses 11 derniers matche, les Spurs ont heureusement bénéficié d'un coup de pouce avec l'exclusion sévère de Ramirez (50). Ce qui a permis à Kane d'égaliser (61) sur un coup franc d'Eriksen, avant le but du KO de l'excellent Danois (90).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer