MLS: les leaders sont prêts

Thierry Henry (à gauche) dispute ses meilleures séries... (Photo Brad Mills, USA Today Sports)

Agrandir

Thierry Henry (à gauche) dispute ses meilleures séries depuis son arrivée avec les Red Bulls de New York.

Photo Brad Mills, USA Today Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Red Bulls de New York, Revolution de la Nouvelle-Angleterre, Sounders de Seattle et Galaxy de Los Angeles: voici les quatre équipes qui sont encore en lice pour soulever la MLS Cup, le 7 décembre. Tour d'horizon à travers les performances de leurs leaders.

Thierry Henry, l'incertain

Statistiquement, les Red Bulls de New York ont connu leur moins bonne saison régulière depuis 2011. Et pourtant, les voilà qui vont disputer leur première finale d'Association en six ans grâce à un pic de forme atteint au bon moment. Oui, Bradley Wright-Phillips est le nom que l'on retrouve souvent dans la colonne des buteurs, mais Thierry Henry dispute également ses meilleures séries depuis son arrivée dans la MLS. Son match aller contre DC United est un modèle du genre et un bon exemple de son évolution. Plus reculé ou plus excentré, le Français a offert deux passes décisives grâce à une talonnade, puis d'un coup du sombrero suivi d'une longue ouverture. Son avenir - son contrat expire à la fin de l'année - sera l'un des grands dossiers à suivre au cours des prochaines semaines.

Lee Nguyen, le métronome

Au coeur de la saison, le Revolution, en proie à des soucis offensifs, a fait pire que l'Impact en enchaînant huit défaites consécutives entre le 31 mai et 26 juillet. Depuis cette date, les pensionnaires du Gillette Stadium ont retrouvé des hauteurs plus conventionnelles grâce à l'arrivée de Jermaine Jones et la constance de Lee Nguyen. De retour en sélection américaine après sept ans d'attente, le milieu offensif est aussi un solide candidat au titre de joueur par excellence de la saison. Buteur lors de ses six derniers matchs, Nguyen impressionne par sa justesse technique, sa vision et ses bonnes courses dans la surface adverse. En d'autres termes, il tire les ficelles du Revolution.

Martins-Dempsey, le duo de choc

Les Sounders de Seattle sont en course pour réussir un triplé unique: soulever la MLS Cup après avoir remporté la Coupe des États-Unis et le titre de meilleure équipe de la saison régulière. Si Chad Marshall est le général, en défense, les Sounders doivent leurs bons résultats à la complicité d'Obafemi Martins et de Clint Dempsey. Rarement associé, en 2013, les deux hommes ont un total combiné de 32 buts et 23 passes décisives cette saison. Comment défendre contre cette paire? «Quand l'un des deux joueurs a le ballon, il cherche immédiatement à trouver l'autre, a récemment indiqué le défenseur du FC Dallas, Matt Hedges. Ils essaient de combiner tout le temps et nous avons essayé de briser cette relation.» Plus facile à dire qu'à faire.

Landon Donovan, le résistant

Chaque match qui passe rapproche Landon Donovan de la retraite. Pour autant, l'Américain de 32 ans ne cesse de prouver que sa décision d'arrêter, au terme de la saison, n'est pas basée sur une baisse de régime physique. Meilleur passeur décisif de la MLS, il a été le grand artisan de l'élimination du Real Salt Lake, dimanche. Avec ses accélérations sur ses deux derniers buts, son intelligence de jeu et sa complicité avec Robbie Keane, Donovan peut encore faire des malheurs dans les moments importants de la saison. Son héritage n'a guère besoin d'être cimenté davantage, mais les Sounders sont prévenus. Le numéro 10, et ses coéquipiers dans son sillage sont en mission pour que la sortie se fasse par la grande porte. Avec une MLS Cup dans les bras...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer