City s'obstine, United se saborde

Sergio Agüero, marqueur à la 63e minute, prend... (Photo Andrew Yates, AFP)

Agrandir

Sergio Agüero, marqueur à la 63e minute, prend seul la tête du classement des buteurs.

Photo Andrew Yates, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
LONDRES

Manchester City s'est relancé après trois matches sans victoire en dominant 1 à 0 son grand rival United réduit à dix à la 39e minute, avec le 10e but d'Agüero en championnat, dimanche lors de la 10e journée.

Vainqueur de son 4e derby d'affilée pour la première fois depuis 1970, la machine citizen a également bien préparé la réception du CSKA mercredi, décisive pour son avenir européen.

Si cela ne fait pas décoller le champion en titre, cela lui permet de revenir à six points de Chelsea et surtout de reprendre seul la 3e place avec trois points d'avance sur Arsenal notamment.

En alignant à leur tour un 3e match sans victoire, les Red Devils, qui viennent de prendre deux points sur neuf, reculent eux à la 8e place. Avec toujours 13 unités au compteur ils comptent désormais deux fois moins de points que les Blues et ont probablement dit adieu au rêve insensé de Louis van Gaal de se mêler avec City à la lutte pour le titre.

Le Néerlandais pourra en vouloir longtemps à Smalling, logiquement averti une seconde fois (39e) huit minutes après s'être amusé à contrer le dégagement de l'impeccable Hart.

La température, tiède jusque-là, a alors grimpé subitement et la rencontre a changé de visage. United, qui avait pris le contrôle des opérations à 11 s'est ensuite arc-bouté en défense à 10.

City, d'abord mollasson mais plus dangereux grâce aux trous d'air sur les côtés et la vitesse d'Agüero, a ensuite fait le siège du camp adverse.

Privée d'au moins trois penalties (42, 45, 56) qui s'imposaient sûrement mais qui auraient peut-être accablé MU aux yeux de l'arbitre, l'équipe de Manuel Pellegrini ne s'est pas découragée et a fini par forcer le verrou.

Évidemment grâce à Agüero (63e), qui prend seul la tête du classement des buteurs sur une belle volée après la mise en orbite de Clichy par Touré.

Sans les parades décisives de De Gea, le dénouement aurait toutefois pu être plus rapide. Obligé de finir derrière une charnière improbable Carrick-McNair après l'exclusion et la blessure du toujours limité Rojo (53e), le gardien espagnol ne pouvait toutefois pas faire plus.

Organisé en 4-3-3 avec Rooney au milieu pour son retour de suspension, MU n'a donc pas réussi à valider sa bonne entame de match. Le géant anglais ne compte toujours aucune victoire à l'extérieur et il est bien emmêlé dans son pire début de saison depuis 1990.

Mis sur la voie royale, City a toutefois coupé son effort après son but et United, avec ses trois ténors offensifs Rooney, van Persie et Di Maria tenus en échec sur la même action (77), n'est finalement pas passé loin d'égaliser dans des conditions aussi héroïques que contre Chelsea il y a une semaine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer