Le Real Madrid gagne grâce à Benzema et Ronaldo

Cristiano Ronaldo a doublé l'avance du Real à... (PHOTO GÉRARD JULIEN, AFP)

Agrandir

Cristiano Ronaldo a doublé l'avance du Real à la toute fin du match.

PHOTO GÉRARD JULIEN, AFP

Agence France-Presse
MADRID

Le Real Madrid, avec des buts de Karim Benzema et Cristiano Ronaldo, a évité la panne au démarrage face au promu Cordoue (2-0) pour la 1re journée du Championnat d'Espagne, tout en affichant une certaine fébrilité défensive, lundi au stade Bernabeu.

Trois mois après son sacre en finale de la Ligue des champions contre l'Atletico (4-1 a.p.), le champion d'Europe n'a pas paru particulièrement souverain, mais il a assuré l'essentiel grâce à un but de la tête de Benzema sur corner (30) et un coup de canon signé Ronaldo en fin de match (90).

Au classement, le Real fait presque aussi bien que le FC Barcelone, vainqueur d'Elche dimanche (3-0), en attendant les débuts du champion d'Espagne en titre, l'Atletico Madrid, prévus lundi soir sur la pelouse du Rayo Vallecano en clôture de cette 1re journée.

Mais tout n'a pas été simple pour la «Maison blanche», bien bougée par une équipe de Cordoue qui faisait son grand retour dans l'élite, 42 ans après son dernier match en première division.

Certes, offensivement, les Madrilènes étaient clairement supérieurs et ils ont multiplié les opportunités en première période par Luka Modric (10), Ronaldo (19), Sergio Ramos de volée (25), Toni Kroos à distance (26) ou James Rodriguez de près (60).

C'est finalement Karim Benzema qui a trouvé la faille d'une tête puissante sur un corner de Kroos, répondant à ses détracteurs après n'avoir pas marqué en Supercoupe d'Europe (2-0 contre Séville) ni lors des deux manches de la Supercoupe d'Espagne (1-1, 0-1) perdue contre l'Atletico.

Cordoue n'a pas lâché prise 

Ce but a libéré le Français, qui s'est montré très actif en fin de première période: on l'a vu combiner, se démarquer, toucher plus de ballons et peser sur le match, bien aidé par la qualité de jeu long de Toni Kroos.

Mais, malgré leur inexpérience, les Cordouans n'ont pas lâché prise et se sont même permis de poser des problèmes aux Merengues, notamment dans le domaine aérien: le grand attaquant international japonais Mike Havenaar (1,94 m) aurait même pu égaliser juste avant la pause d'une tête sur corner (44).

De même, Matos a trouvé les gants de Casillas, et Pantic en ciseau (70) puis Xisco, dont le but a été logiquement refusé pour hors-jeu, ont fait douter le stade Bernabeu (71).

Sentant le vent tourner, Carlo Ancelotti a fait sortir Benzema à un quart d'heure de la fin pour faire entrer le milieu défensif allemand Sami Khedira et tenter de colmater les brèches. Et Ronaldo a donné un peu d'air au Real en fin de match en marquant d'une frappe rasante depuis l'extérieur de la surface (90).

L'entraîneur italien avait jugé la semaine dernière que le Real avait «une meilleure équipe que l'an dernier». Mais malgré le recrutement d'un joueur du talent de James pour environ 80 millions d'euros, il n'est pas sûr que le départ attendu de l'inlassable milieu offensif Angel Di Maria soit si facile à compenser.




Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer