• Accueil > 
  • Sports > 
  • Soccer 
  • > Christoph Kramer était confus après son coup à la tête 

Christoph Kramer était confus après son coup à la tête

Le milieu de terrain allemand Christoph Kramer s'est... (Photo Francois Xavier Marit, Reuters)

Agrandir

Le milieu de terrain allemand Christoph Kramer s'est écroulé au sol durant la finale de la Coupe du monde en raison de ce qu'on soupçonnait être une commotion cérébrale.

Photo Francois Xavier Marit, Reuters

Associated Press
Rome

Le milieu allemand Christoph Kramer était désorienté et confus après avoir reçu un dur coup à la tête vers le début de la finale de la Coupe du monde, selon l'arbitre qui a officié la rencontre.

«Peu après le coup, Kramer est venu me voir en me demandant, "Est-ce la finale?", a déclaré Nicola Rizzoli à la Gazzetta dello Sport, jeudi. Je croyais qu'il plaisantait et je lui ai fait répéter la question et il a ensuite dit, "J'ai besoin de savoir si ceci est vraiment la finale". Quand j'ai dit oui, il a conclu en disant, "Merci, c'était important que je sache ça".»

Rizzolti a dit avoir mis le milieu de terrain allemand Bastian Schweinsteiger au courant de l'échange durant le match de dimanche, mais Kramer a continué de jouer pendant 14 minutes après la collision avec le défenseur argentin Ezequiel Garay.

Il a été éventuellement remplacé à la 31e minute de jeu après s'être écroulé au sol en raison de ce qu'on soupçonnait être une commotion cérébrale. L'Allemand a ensuite battu l'Argentine 1-0 en prolongation et remporté la Coupe du monde.

Que Kramer ait continué de jouer après avoir subi ce qui avait tout l'air d'une commotion cérébrale a ramené à l'avant-plan les inquiétudes au sujet de la façon dont le soccer compose avec ce problème. Plusieurs autres joueurs avaient subi des blessures à la tête plus tôt pendant le tournoi.

Les Argentins Javier Mascherano et Pablo Zabaleta ont pris part à la demi-finale contre les Pays-Bays après avoir été atteints à la tête. Et le défenseur de l'Uruguay Alvaro Pereira a refusé de quitter le terrain après avoir été frappé à la tête pendant un match de la phase de groupe.

Ces incidents ont amené certains à se demander si la FIFA ne devrait pas permettre une substitution temporaire afin qu'un joueur puisse se faire examiner correctement à la tête. Le médecin en chef de la FIFA, Michel D'Hooghe, n'est pas contre l'idée.




Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer