Impact: une victoire, un déclic?

Jack McInerney a reçu les félicitations de Justin... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Jack McInerney a reçu les félicitations de Justin Mapp après avoir marqué le premier but de l'Impact, mercredi soir.

Photo Bernard Brault, La Presse

À un coup de sifflet près, l'Impact aurait subi une humiliante élimination, en championnat canadien. À quelques secondes près, l'Impact se serait surtout réveillé, hier matin, avec une belle gueule de bois qui n'aurait fait qu'amplifier ses maux de tête actuels.

À défaut d'avoir été nette, la qualification contre le FC Edmonton offre donc un répit après un quart de saison marqué par les mauvais résultats et les déceptions individuelles. Mais peut-elle pour autant servir de déclic, comme l'avaient espéré plusieurs joueurs montréalais? Car pour paraphraser l'entraîneur albertain Collin Miller, l'Impact aurait dû plier le double duel plus tôt, si l'on se fie à la différence de moyens entre les deux clubs.

«L'influence de l'arbitre dans le match a été un petit peu préjudiciable sur le sentiment, que ce soit celui de la victoire ou de la défaite, a jugé Hassoun Camara, de l'Impact. C'est à relativiser, même si on prend cette victoire et qu'on est contents d'aller en finale.»

Il y a donc place à plusieurs interprétations après ces demi-finales. Si l'Impact a débuté le pied au plancher, grâce à la créativité de Justin Mapp et à l'efficacité de Jack McInerney, il a connu un autre passage à vide défensivement. L'Impact s'est alors mis à douter dès le premier obstacle rencontré, ce qui devient un thème récurrent, cette saison.

«Ç'a été bon la majeure partie du match, hormis les cinq minutes où nous avons perdu trop de ballons et où nous avons été désorganisés défensivement. Heureusement, nous avons trouvé une façon de l'emporter et d'aller en finale», a résumé le sélectionneur Frank Klopas.

Deux victoires de suite?

En attendant le match aller du Championnat canadien, le 28 mai à Toronto, l'Impact a l'occasion, demain, de continuer sur sa lancée et de coller deux victoires pour la première fois de sa saison. Et cette fois, le onze montréalais n'a pas à patienter 10 jours avant de tenter sa chance.

«C'est d'ailleurs la raison pour laquelle la pause suivant la victoire contre Philadelphie avait été décevante (victoire de 1- 0), a jugé Klopas. Par la suite, nous avions joué sur un terrain synthétique, à Edmonton, et il y a eu ce but doublé d'un carton rouge rapide contre le Sporting de Kansas City. C'est comme si nous étions revenus à la situation de départ. La victoire (de mercredi) est donc positive.»

Contre un D.C. United au visage différent de celui de 2013, le retour de Marco Di Vaio est très loin d'être acquis. Hier, le joueur désigné s'est encore entraîné, à l'écart du groupe, en compagnie d'Eric Miller. Sa condition est toujours réévaluée quotidiennement alors que, de son côté, Matteo Ferrrai a disputé la séance sans le moindre problème.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • L'Impact envoie Warner à Toronto

    Soccer

    L'Impact envoie Warner à Toronto

    C'est donc sur un carton rouge, pris contre Kansas City, que le séjour de Collen Warner avec l'Impact s'est achevé. Le milieu défensif a pris le... »

Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer