Le mieux pour l'Impact serait... une victoire

Une défaite demain à Toronto ne signifie pas... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Une défaite demain à Toronto ne signifie pas nécessairement la fin de la saison pour l'Impact, mais le cas échéant, les Montréalais auront besoin d'aide...

Photo Bernard Brault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une victoire à Toronto demain propulsera l'Impact en séries, à l'issue de sa deuxième saison seulement dans la MLS. Tout autre résultat dans la Ville Reine obligera à espérer un ou des faux pas de la part des poursuivants dimanche. Explications.

Livrer bataille

Les joueurs de l'Impact sont unanimes. Pour son dernier match de la saison - à domicile qui plus est -, Toronto ne leur fera pas de cadeau. «On va jouer une vraie finale, insiste l'attaquant italien Marco Di Vaio. On a travaillé toute l'année pour ça. Ça va être très difficile. On s'attend surtout à un combat physique et mental. On doit très bien jouer défensivement, il est important que l'on ne prenne pas de buts, surtout en première période. On doit bien se préparer. On ne peut pas faire d'erreurs dans ce match. Et si on en fait, on devra réagir.» Sur un terrain qui ne leur réussit pas depuis l'an dernier, Patrice Bernier s'attend à livrer bataille: «Ce ne sera peut-être pas beau, mais l'important, c'est de gagner.»

L'Impact en séries si...

En cas de victoire à Toronto samedi, l'Impact sera non seulement assuré de participer aux séries - peu importe les résultats de ses rivaux dimanche -, mais en plus, il terminera à coup sûr en troisième place, synonyme de qualification directe pour les demi-finales de sa conférence Est. Dans ce cas de figure, Montréal affrontera soit Kansas City, actuel deuxième, soit New York, premier avec un point d'avance. Nombre d'observateurs souhaitent voir Kansas City au stade Saputo dans huit jours, un scénario fort probable. Les coéquipiers de Thierry Henry reçoivent Chicago dimanche pour décrocher les premières places de la conférence et, surtout, de la ligue. Trois jours après son match de Ligue des champions, le Sporting risque d'être émoussé physiquement demain à Philadelphie.

Patience, patience

Un match nul de Montréal au BMO Field demain n'hypothéquera pas forcément ses chances de participer aux séries. Dans ce cas-ci, pour que l'Impact soit éliminé, il faut impérativement que ses trois poursuivants gagnent chacun leur match dimanche. Si les victoires de Houston à Washington et de la Nouvelle-Angleterre à Columbus sont loin d'être impossibles, il sera plus difficile pour Chicago de gagner sur le terrain du Red Bull. Un match nul ne lui suffira pas non plus, à moins d'un score d'au moins 6-6... Septième au classement à trois points de Montréal avec deux victoires de moins, Philadelphie ne peut pas passer devant l'Impact. Un match nul pourrait être suffisant pour se qualifier pour les séries, mais pourrait cependant ne pas garantir la troisième place du classement à l'Impact.

Le pire scénario

Le pire scénario n'est pas... si pire pour le onze montréalais. S'il perd à Toronto, il devra prier pour que ses trois poursuivants ne remportent pas leurs matchs respectifs dimanche. Ce qui rappelle le scénario du match nul concédé à Toronto. À ceci près que Chicago, dans ce cas-ci, peut se contenter d'un match nul à New York pour passer devant l'Impact. On doute qu'aucun de ses trois poursuivants ne passe devant Montréal dans ce scénario de la défaite. Si c'était le cas, l'Impact devrait jouer un match suicide - 4e contre 5e dès mercredi prochain - pour atteindre les demi-finales de conférence. Si jamais ses trois poursuivants l'emportent dimanche, l'Impact sera en vacances.

Le TFC ne connaît pas les séries

Après sept saisons dans la Major League Soccer, Toronto n'a toujours pas participé aux séries. Autant dire qu'une qualification de Montréal dès sa deuxième année de présence dans la MLS serait vue comme un affront par les «fans» du TFC. Ce n'est pas le sentiment qui semble animer l'équipe torontoise. «Il y a des enjeux pour eux comme pour nous. Nous devons faire un bon match et nous voulons finir la saison sur une bonne note», a commenté cette semaine sur le site web du club le milieu de terrain Bobby Convey. Son coéquipier Steven Caldwell a été encore plus clair: «On veut bien finir devant nos fans. Nous devons respecter toutes les équipes impliquées dans cette fin de saison.» Le TFC ne fera pas de cadeau à l'Impact.

La course aux séries

RangÉquipePointsVictoiresButs marqués
Différence de buts
3Montréal491450+2
4Chicago491445-2
5Nouvelle-Angleterre481348+10
6Houston481339-1
7Philadelphie461241-1

* En cas d'égalité de points entre deux équipes, le nombre de victoires les départage, puis le nombre de buts marqués, puis la différence de buts.

________________________________________

SAMEDI 26 OCTOBRE

Kansas City (2) à Philadelphie (7), 15h

Montréal (3) à Toronto (9), 16h

DIMANCHE 27 OCTOBRE

Houston (6) à D.C. United (10), 13h30

Nouvelle-Angleterre (5) à Columbus (8), 16h

Chicago (4) à New York (1), 17h

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer