• Accueil > 
  • Sports > 
  • Soccer 
  • > Le turban doit rester, dit l'Association canadienne de soccer 

Le turban doit rester, dit l'Association canadienne de soccer

L'Association canadienne de soccer soutient maintenant qu'une association... (Photo : Muhammad Al-Kisswany, archives Associated Press)

Agrandir

L'Association canadienne de soccer soutient maintenant qu'une association provinciale n'est pas en droit d'empêcher des enfants de jouer avec un turban.

Photo : Muhammad Al-Kisswany, archives Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Elle a réaffirmé sa position favorable au port du turban sur les terrains de soccer jeudi, mais elle va plus loin vendredi : l'Association canadienne de soccer (ACS) soutient maintenant qu'une association provinciale n'est pas en droit d'empêcher des enfants de jouer avec un turban.

Selon La Presse Canadienne, Soccer Canada est en pourparlers avec la Fédération de soccer du Québec (FSQ) et s'attend à ce que cette dernière revienne sur sa décision.

Un membre de l'ASC, qui a exigé l'anonymat, aurait souligné que la FSQ relève de Soccer Canada et qu'elle devrait donc appliquer ses directives.

Dans un communiqué publié jeudi, l'Association disait souhaiter réaffirmer « solidement » sa position favorable au port de turbans, patkas et keskis par les joueurs de soccer.

«Puisqu'une majorité équivoque de nos membres approuvent de notre approche et l'ont mise en oeuvre au sein de leurs communautés de soccer respectives, nous nous attendons à ce que la Fédération de soccer du Québec puisse faire de même », avait indiqué Victor Montagliani, président de Soccer Canada. « L'ACS est déterminée à rendre le soccer accessible pour le plus grand nombre de Canadiens possible et continuera de travailler vers une résolution de cette importante et délicate situation en temps.»

Le choix de la FSQ isole le Québec, qui est la seule province au pays à interdire le port du turban lors des matchs de ballon rond. La directrice générale de la Fédération, Brigitte Frot, justifie cette interdiction par des inquiétudes pour la sécurité des joueurs, mais admet ignorer si le turban est réellement dangereux. «Je ne sais pas si des accidents ont déjà été causés par le port du turban», a-t-elle déclaré dans une conférence téléphonique organisée lundi. «Nous ne savons pas s'il est dangereux, et c'est la raison pour laquelle nous l'interdisons.»

Au sein de l'Organisation mondiale des sikhs du Canada (OMSC), on se surprend entre temps du soutien apporté par le public. « Des gens que je ne connais pas ont créé des pages Facebook en appui à notre cause », se félicite Mukhbir Singh, vice-président de l'OMSC.

Le site Internet de la Fédération de soccer du Québec piraté

Par ailleurs, le site Internet de la Fédération de soccer du Québec semble avoir été piraté, vendredi après-midi.

Lorsqu'on tape le nom de l'organisation dans le moteur de recherche Google, les sous-sections du site apparaissent avec les noms de médicaments servant à traiter les dysfonctions érectiles, notamment Viagra et Cialis.

À la FSQ, on admet que le site Web a été la cible de pirates au cours de la semaine, mais on ignore qui est à l'origine de ce geste.

Le problème survient seulement lorsque les internautes font des recherches sur Google; une requête semblable dans Yahoo! ou Bing ne mène pas à ces résultats.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer