Promenade de santé pour l'Impact

Un doublé de Marco Di Vaio a contribué... (Photo Édouard Plante-Fréchette, archives La Presse)

Agrandir

Un doublé de Marco Di Vaio a contribué à la victoire des Montréalais.

Photo Édouard Plante-Fréchette, archives La Presse

Partager

(Lake Buena Vista, Floride) Comme prévu, l'Impact n'a eu aucune difficulté à se défaire des Rowdies de Tampa Bay, mercredi à la Classique Disney. Deux buts de Marco Di Vaio, en première mi-temps, ont guidé les Montréalais à une victoire facile de 4 à 1 sur les champions de la NASL.

Le suspense n'a pas duré plus de 180 secondes, le temps qu'une bonne combinaison entre Di Vaio et Andrea Pisanu ne conduise au premier but du match inscrit par Felipe. Avec Justin Mapp, ce quatuor s'est montré particulièrement en forme durant les 45 premières minutes. Les jeux en triangle à une touche de balle ont fait mal à une défense des Rowdies à court de compétition. Les quatre hommes ont également permuté à l'occasion.

«C'est là que tu peux aussi créer des surprises. En plus, nous avons des joueurs qui sont dotés d'une bonneintelligence de jeu et qui nous permet d'utiliser cette facette comme une arme», a analysé Marco Schällibaum, satisfait du contenu du match.

«Nous possédons ce genre de libertés, mais nous devons simplement ne pas oublier nos responsabilités défensives», a précisé Mapp.

Di Vaio a été impliqué dans tous les bons coups de l'Impact durant cette mi-temps. Après un pénalty transformé, suite à une faute sur Felipe, le joueur désigné a vu l'un de ses tirs être bloqué par Andrew Fontein, à la 40e minute. Cinq minutes plus tard, il n'a pas raté le cadre sur un centre de Pisanu. Comme lors du match face à la Fiorentina, lors du stage d'après-saison en Italie, les deux hommes se sont trouvés les yeux fermés.

«C'est facile de jouer avec Marco car il est un grand joueur, a expliqué Pisanu avant de rapidement revenir à un conceptcollectif. Pour moi, l'important est de donner de ballons à Marco et à l'équipe. J'espère marquer, mais le plus important est de faire passer l'équipe avant tout.»

Malgré quelques petits épisodes de domination, Tampa n'a inquiété Evan Bush qu'à de très rares occasions. Seul Takuya Yamada, à la 38e minute, l'a pris à contre-pied sur un pénalty consécutif à une faute d'Alessandro Nesta

Changements complets

Excluant Bush, Schällibaum a changé toute l'équipe à la pause. Si le rythme du match a quelque peu baissé, l'occasion était belle de voir de petits nouveaux à l'oeuvre. Sur une contre-attaque, Andres Romero a bien servi Sanna Nyassi qui a enfoncé le dernier clou de la rencontre, à la 66e minute.

Schällibaum a aussi dressé un constat positif à l'endroit du Brésilien Eber, toujours à l'essai. «Il est très solide, il ne perd pas beaucoup de ballons et il est aussi très sec dans les duels avec une bonne intelligence de jeu. On va encore le voir, vendredi, et après on va décider», a promis l'entraîneur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer