Le FC Barcelone s'incline pour la première fois

Lionel Messi et ses coéquipiers du FC Barcelone... (Photo : Vincent West, Reuters)

Agrandir

Lionel Messi et ses coéquipiers du FC Barcelone ont perdu 3-2 contre Real Sociedad.

Photo : Vincent West, Reuters

Partager

Sur le même thème

Agence France-Presse

Le FC Barcelone, réduit à dix dès la 56e, s'est incliné pour la première fois de la saison en championnat (3-2), samedi, sur le terrain de la Real Sociedad à Saint-Sébastien, à l'occasion de la 20e journée du championnat d'Espagne.

Les Catalans interrompent ainsi leur trajectoire quasi parfaite en Liga où ils possèdent provisoirement 11 points d'avance sur l'Atletico Madrid et 18 sur le Real Madrid, qui comptent un match en moins.

L'Atletico, 2e et le Real Madrid, 3e, tiennent ainsi enfin une occasion pour revenir respectivement à 8 et 15 points du Barça, à condition de l'emporter dimanche face à Levante et Valence.

En dépit d'une excellente entame de match qui les a rapidement vus mener au score 2-0, les hommes de Vilanova, très irréguliers comme ils l'avaient déjà été mercredi à domicile en Coupe (2-2) contre Malaga, ont donc été épinglés pour la première fois de la saison en Liga par une Real Sociedad qui a eu le mérite de ne jamais couper son effort.

Un des tournants du match a sans conteste été l'exclusion de Piqué à la 56e pour un deuxième carton jaune après une faute sur Vela. Les Blaugranes, menant encore 2-1 à ce moment de la rencontre, ne tardaient alors pas à se faire rejoindre grâce à un deuxième but de l'ailier «Chory» Castro (2-2, 63).

Et dans les arrêts de jeu, Agirretxe, entré en jeu, enfonçait le clou en se jetant sur un centre venu de la droite (3-2, 90+1).

Deux frappes sur le poteau

Les choses avaient pourtant idéalement commencé pour les Catalans. Dès la 7e minute, Messi, bien servi par Iniesta après un dégagement complètement manqué du gardien adverse Claudio Bravo, avait en effet fait parler son pied gauche (0-1). Avec ce but, la «Pulga» battait même un énième record, lequel, compte tenu des circonstances, devrait toutefois passer inaperçu: buteur lors de 10 matches de rang en Liga, Messi égalait ainsi le Brésilien Ronaldo (1997) et l'ancien Barcelonais Mariano Martin (1942).

Puis c'était au tour de Pedro d'apparaître: le Canarien profitait d'un bon centre de la droite d'Alves pour réaliser le break (0-2, 25).

Les Blaugranes, faciles jusqu'ici, avaient même eu par deux fois l'occasion de clore définitivement les débats, mais la frappe de Pedro (14) et le lob de Messi (39) avaient fini sur le poteau.

Profitant alors de pertes de balle qui se multipliaient dans le jeu des Catalans, les locaux refaisaient surface. A la 41e, l'ailier Chori Castro crucifiait du gauche Valdes (1-2).

Et, dans une deuxième période où les Basques allaient crescendo, Castro, encore lui, trompait une nouvelle fois Valdes d'une frappe du droit détournée alors que le Barça jouait déjà à dix.

Voyant les siens perdre leur bras de fer face à des Basques qui y croyaient toujours davantage, l'entraîneur blaugrana Vilanova décidait de renforcer sa défense en faisant entrer Adriano et Mascherano. Peine perdue: Agirretxe finissait par s'offrir le scalp des Catalans.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer