• Accueil > 
  • Sports > 
  • Soccer 
  • > Bayern Munich: Robben, le retour du «joueur de cristal» 

Bayern Munich: Robben, le retour du «joueur de cristal»

Arjen Robben... (Photo : Kai Pfaffenbach, archives Reuters)

Agrandir

Arjen Robben

Photo : Kai Pfaffenbach, archives Reuters

Partager

Sur le même thème

Agence France-Presse
Munich, Allemagne

Absent de la scène internationale depuis la victoire sur Valence le 19 septembre, le Néerlandais Arjen Robben effectuera son retour contre Lille en Ligue des champions, mercredi à Munich, l'occasion de montrer que l'heure de la retraite n'a pas encore sonné.

Problèmes musculaires à une cuisse, douleurs dorsales... La saison en cours n'a pas échappé à la règle des années passées à Chelsea, au Real puis au Bayern depuis 2009, confirmant une fois de plus son surnom de «joueur de cristal».

Ajoutées à cela des «pensées de retraite» évoquées sur une télévision néerlandaise, et l'avenir semblait s'assombrir. Mais l'homme au crochet extérieur pied gauche a vite rectifié le tir: «pas d'inquiétude, je vais revenir bientôt», a-t-il assuré dès le lendemain, avouant qu'il ne s'agissait pas d'une plaisanterie, mais que l'affaire avait été grossi sur un problème de traduction.

Son retour en jeu, le milieu offensif de 28 ans l'a fait en championnat le 28 octobre, durant la dernière demi-heure de la défaite contre Leverkusen (1-2), la première en Bundesliga cette saison qui plus est dans l'Allianz Arena. Dur pour le moral!

Mais le sourire est revenu trois jours plus tard en Coupe d'Allemagne contre Kaiserslautern (4-0), d'autant plus qu'il arborait pour la première fois le brassard de capitaine d'une équipe rajeunie, avec à la clé deux buts et une passe décisive.

«C'était vraiment génial! J'étais vraiment fier de mener l'équipe sur la pelouse, d'autant que c'était une première pour moi», se souvient Robben, fier d'avoir eu «la confiance du coach» et prêt à «assumer ce rôle encore et encore» dès que l'occasion se représentera.

Plus de sifflets

Mais la plus grande satisfaction fut de se sentir déjà plutôt affûté: «honnêtement, ça m'a même un peu surpris, avouait-il. Il y a bien sûr une marge de progression, mais c'est seulement dû au manque de match. Ca vient avec le temps. Il ne faut pas précipiter les choses».

C'est d'ailleurs du banc qu'il a suivi la démonstration des siens samedi à Hambourg (3-0). Toujours mieux que les gradins de spectateurs où il était cantonné depuis fin septembre avec femme et enfants alors que le Bayern enchaînait les victoires comme des perles.

Mais cette fois Jupp Heynckes veut le relancer sur le flanc droit, sans craindre des retombées sur une attaque où Thomas Müller fait des merveilles à ce poste avec un Ribéry étincelant sur le flanc gauche.

«Au contraire, a assuré mardi le coach. Je pense qu'Arjen a montré mercredi (en Coupe) qu'il était hyper motivé, et il a constamment permuté. Il aura à coeur de démontrer les qualités de super joueur qu'il est».

Une nouvelle preuve de confiance pour Robben qui pourra également tester sa popularité auprès du public munichois qui, contre Kaiserslautern, avait rangé les sifflets qui accompagnaient le Néerlandais en fin de saison dernière, particulièrement après son penalty manqué contre Chelsea en finale de la C1.

«Ce qui s'est passé la saison dernière est du passé, affirme-t-il, avant d'ajouter: «Une chose est sûre, je me donnerai toujours à fond pour l'équipe».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer