Un calendrier minceur pour l'Impact

L'Impact a fait match nul 0-0, samedi, contre... (Photo: Marco Campanozzi, La Presse)

Agrandir

L'Impact a fait match nul 0-0, samedi, contre le Sporting de Kansas City, un résultat frustrant en pleine course pour une place en séries. Le onze montréalais disputera maintenant un seul match au cours des 28 prochains jours.

Photo: Marco Campanozzi, La Presse

Partager

Un seul match au cours des 28 prochains jours: voilà le programme minceur qui attend l'Impact après un mois de septembre déjà peu occupé. Ce rythme détonne avec l'accumulation des rencontres qui a marqué la première moitié de saison du club montréalais.

Avec huit matchs, dont le Championnat canadien, au cours du seul mois de mai, l'Impact va disputer seulement 6 rencontres lors des 60 derniers jours de la saison. En plus des deux trêves internationales, partiellement respectées par la MLS, le onze montréalais ne rechaussera plus ses crampons avant le 6 octobre, à Houston.

Les contours du club ont énormément changé au cours de la campagne. En attaque, Marco Di Vaio a remplacé Justin Braun alors qu'Alessandro Nesta possède - doux euphémisme - un bagage supérieur à celui de Tyson Wahl, en défense centrale. Où en serait l'Impact avec un calendrier plus équilibré qui aurait permis à l'équipe actuelle de disputer davantage de matchs en fin de saison?

Jesse Marsch a mis le ballon en touche, mais reconnaît que le calendrier n'a pas facilité la tâche de son équipe d'expansion.

«En tant qu'équipe et organisation, nous avons appris beaucoup de choses cette saison. Je ne suis pas certain que nous aurions pu en faire davantage pour tourner le calendrier en notre faveur, mais c'était un peu un défi.

«Toutes les équipes peuvent dire qu'elles ont traversé des périodes durant lesquelles elles n'étaient pas satisfaites du calendrier, a-t-il ajouté. Pour nous, il n'a pas été idéal, mais nous avons appris et, l'an prochain, nous demanderons à la MLS de nous aider un peu plus.»

Des rebondissements?

L'Impact effectuera maintenant une dizaine d'entraînements avant son prochain rendez-vous. Pendant ce temps, Houston et Columbus disputeront un match chacun alors que Vancouver - dans l'optique du prochain Championnat canadien - sera à l'oeuvre à deux reprises.

La situation est «frustrante», selon Wenger, qui estime aussi qu'un programme plus équilibré aurait pu changer la donne.

«Cela aurait pu aider, mais le calendrier est ce qu'il est. Nous y avons mis beaucoup d'efforts et nous avons toujours une chance de faire les séries. Nous devons tout faire en notre pouvoir afin d'être prêts.»

Si l'espoir de disputer les séries ne tient plus que par un fil, les joueurs ne sont pas encore prêts à s'avouer vaincus. Le contraire aurait été étonnant, mais, comme Wenger, Jeb Brovsky a assuré que beaucoup de rebondissements pourraient survenir d'ici le 27 octobre.

«Je ne pense pas qu'il y ait un seul gars dans le vestiaire qui ait baissé les bras en se disant que nous étions déjà hors des séries. Si nous abordons le match de Houston avec cette mentalité, autant faire nos valises et rentrer à la maison.»

Camara et Rivas absents

La première séance de la semaine, hier, s'est déroulée sans Nelson Rivas ni Hassoun Camara.

Marsch n'a pas donné plus de détails sur la condition du Colombien dont la blessure au genou lui a fait rater quelques entraînements, la semaine dernière.

Camara, quant à lui, souffrait d'un virus.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer