Un joueur de l'Impact porte plainte contre la STM

Miguel Montano a déclaré sur Twitter qu'il a... (Photo: Martin Chamberland, La Presse)

Agrandir

Miguel Montano a déclaré sur Twitter qu'il a été incapable de s'acheter un billet de métro parce qu'il ne parlait pas français.

Photo: Martin Chamberland, La Presse

Pour une rare fois cette année, l'attaquant de l'Impact de Montréal Miguel Montano s'est retrouvé au centre de l'attention, mercredi. Le jeune homme a traité les Montréalais de «racistes» sur son compte twitter après qu'un employé du métro aurait refusé de le servir sous prétexte qu'il ne parlait pas français. Une plainte contre la STM a même été déposée en début d'après-midi.

Peu après son accrochage avec deux guichetiers du métro, le jeune homme a évacué sa frustration sur le réseau social. «Puisque qu'ils sont racistes à Montréal, ils n'ont pas voulu me vendre un billet pour prendre le métro car je ne parle pas français», a-t-il d'abord écrit sur Twitter autour de 9h.

«"Si vous vivez à Montréal, vous devez parler français". Je lui ai répondu en anglais et il m'a rendu mon argent», a-t-il écrit dans la foulée en ajoutant le mot-clic #racistes.

Le Colombien s'est par la suite excusé en indiquant qu'il avait écrit ces commentaires sous le coup de la colère et que Montréal n'était pas une ville raciste. Mais il a décidé de ne pas laisser cet incident sans suite.

«Une plainte a été reçue et elle sera analysée grâce à une enquête. Si les conclusions démontrent qu'il y a eu un comportement fautif, des mesures appropriées seront prises», a confirmé une porte-parole de la STM, Marianne Rouette, à La Presse.

«La plainte a été envoyée au supérieur immédiat de l'employé en question. Ce supérieur, avec l'aide d'autres personnes, va ensuite faire des entrevues. Ce sont des personnes en autorité qui font l'enquête», a-t-elle ajouté.

Au moment de l'incident, le numéro 32 était accompagné de l'un de ses coéquipiers, a révélé l'Impact dans une mise au point envoyée aux médias.

«Le joueur français Hassoun Camara, qui accompagnait Miguel Montaño, a été témoin de l'incident et a aussi porté plainte pour comportement discriminatoire», peut-on lire dans le bref message.

Mises en garde

Le club, qui évolue dans la Major League Soccer depuis ce printemps, encourage ses joueurs à posséder leur propre compte sur Twitter. Le porte-parole de l'Impact, Patrick Vallée, avait indiqué à La Presse, en février, qu'il mettait néanmoins en garde les joueurs contre certains dérapages. Dans ce cas-ci, l'Impact a souligné que l'incident était «fâcheux», mais que la réaction de Montaño, sous le coup de l'émotion, était «déplacée».

Les deux joueurs n'ont fait aucun commentaire en raison de l'enquête en cours.

Âgé de 20 ans, Montaño n'a pas fait le voyage avec l'équipe qui affrontait Chivas USA, à Los Angeles, tard hier soir. Il a disputé 115 minutes de jeu réparties sur trois matchs. Acquis sous forme de prêt l'été dernier, il a été mis sous contrat de façon permanente le 7 décembre dernier.




À découvrir sur LaPresse.ca

Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer