De l'intérêt pour Ali Gerba

Ali Gerba espère toujours que l'Impact le libérera... (Photo: Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Ali Gerba espère toujours que l'Impact le libérera avant son échéance afin de donner suite à un certain intérêt de plusieurs formations étrangères.

Photo: Bernard Brault, La Presse

Pascal Milano
La Presse

Les chemins de l'Impact et d'Ali Gerba se sont brièvement recoupés il y a deux semaines au complexe sportif Claude-Robillard. Dans une scène des plus inattendues, l'attaquant québécois s'entraînait en solitaire, à quelques mètres des joueurs montréalais.

Depuis la fin de la dernière campagne, les deux parties sont engagées dans un véritable bras de fer. Sous contrat jusqu'à la fin de la saison, Gerba espère toujours que le club le libérera avant son échéance afin de donner suite à un certain intérêt de plusieurs formations étrangères. Aucun doute, l'ex-numéro 10 a réellement coupé les ponts avec le club. Voir le club s'entraîner n'y a rien changé.

«Honnêtement, je m'en fous complètement parce que c'est une page de ma vie que j'aimerais tourner le plus tôt possible. C'est eux (l'Impact) qui retardent l'évènement comme s'ils voulaient m'imposer une fin de carrière. C'est dommage parce qu'il s'agit de mon équipe locale et je n'ai pas besoin de la salir par respect pour le public québécois.»

Il faut dire que Gerba a élu domicile au complexe Robillard depuis de longs mois. Avec l'aide d'un entraîneur personnel, il poursuit sa remise en forme, lui dont la saison 2011 a été gâchée par une blessure au genou. L'effet est réussi: il a rarement été aussi affûté physiquement.

«L'Ali Gerba d'il y a 15 ans et celui d'aujourd'hui ne sont plus les mêmes. J'ai acquis beaucoup de maturité et je sais comment me tenir en forme, assure-t-il. Je ne me pèse pas tous les jours pour voir le nombre de kilos que j'ai perdus, mais je sais que je suis en très grande forme physique.»

Gerba avoue que le différend avec le club le motive pour travailler fort jour après jour. Le moral aussi est au beau fixe malgré les sacrifices accomplis en solitaire, loin des terrains. «Personne ne peut me casser au niveau mental. Je sais ce que je peux accomplir en tant que joueur», indique-t-il.

Gerba vise le prochain mercato

L'espoir de jouer avec l'Impact dans la MLS s'étant évaporé depuis longtemps, Gerba caresse l'idée de rejoindre une équipe européenne lors de la prochaine fenêtre de transferts. Son agent a reçu plusieurs appels, mais pas encore d'offres formelles.

«Jusqu'à présent, ce ne sont pas des offres, mais juste de l'intérêt que j'ai reçu pour se renseigner sur ma situation actuelle. Il y a beaucoup de gens qui aimeraient me revoir sur un terrain le plus tôt possible, surtout avec la fenêtre de transferts qui approche.»

Sa situation avec la sélection nationale canadienne est intimement liée avec sa recherche d'une nouvelle équipe. Avec la perspective du troisième tour des qualifications pour la Coupe du monde de 2014, le sélectionneur Stephen Hart n'a pas oublié le deuxième buteur canadien de l'histoire.

«C'est quelqu'un qui a beaucoup de respect pour moi et qui sait ce que je suis capable de faire lorsque je suis en forme. Il voulait savoir où j'en étais», a ajouté Gerba.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer