Caroline Calvé rafle l'argent en Italie

Caroline Calvé... (ARCHIVES, Agence France-Presse)

Agrandir

Caroline Calvé

ARCHIVES, Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Carezza, Italie

Caroline Calvé semble aimer l'air de Carezza, en Italie.

La Lachinoise de 34 ans, qui a remporté sa première et seule épreuve en Coupe du monde de surf des neiges au même endroit, l'an dernier, a cette fois décroché la médaille d'argent du slalom géant en parallèle disputé chez les femmes, vendredi.

Après s'être qualifiée au quatrième rang - elle a été la seule Canadienne à se rendre aussi loin - Calvé a vaincu la Suisse Patricia Kummer, l'Autrichienne Claudia Riegler et la Suisse Stefanie Mueller avant de perdre en finale devant la Japonaise Tomoka Takeuchi. Cette dernière a signé la première victoire de sa carrière en Coupe du monde, tandis que l'Allemande Anke Karstens a obtenu le bronze.

Chez les hommes, Matthew Morrison a été le seul Canadien à atteindre le tour final, alors qu'il a terminé au neuvième rang après s'être incliné devant l'Autrichien Benjamin Karl dans la première manche.

L'Autrichien Andreas Prommegger a remporté l'épreuve devant son compatriote Lukas Mathies, tandis que le Russe Vic Wild a fini troisième.

Neuf autres Canadiens et Canadiennes ont été incapables d'aller plus loin que les qualifications, y compris le médaillé d'or des Jeux olympiques de 2010 Jasey-Jay Anderson.

Celui-ci a pris le 24e rang des qualifications, Indrik Trahan le 30e et Sébastien Beaulieu le 43e. Chez les femmes, Ariane Lavigne s'est classée 18e.

«J'ai eu des sentiments contradictoires aujourd'hui, a dit Calvé de sa deuxième place. Évidemment, je suis super excitée d'être encore sur le podium. C'est parfait comme début de saison. Mais je sais que j'aurais gagné si je n'avais pas chuté. Vous savez, la victoire revient à celle qui reste debout le plus longtemps.»

Durant la première manche de la finale, Calvé a commis ce que l'entraîneur Mark Ballard a qualifié de «petite erreur», mais ça l'a quand même amenée à chuter. Ça lui a coûté une pénalité de 1,5 seconde en vue de la deuxième manche. Elle n'a pas été en mesure de combler le déficit.

«J'ai fait une erreur technique, a noté Calvé, qui fait partie de l'équipe nationale depuis sept ans. J'étais trop inclinée dans un virage. C'était en fin de journée et il ne restait plus beaucoup de neige.»

Calvé, dont la victoire l'an dernier s'est avérée la première de l'histoire pour une Canadienne sur le circuit alpin de surf des neiges, a sans doute connu sa meilleure manche en quatrième ronde face à Mueller. Elle a commis une de ses rares erreurs et chuté, mais a trouvé le moyen de corriger sa trajectoire et de battre son adversaire.

«Je suis tombée mais c'était au bon endroit, alors j'ai pu me relever tout de suite, a-t-elle expliqué. J'ai réussi à me servir de la dernière portion du tracé pour reprendre de la vitesse et il restait encore assez de terrain pour la rattraper. Je sais que je suis bonne sur le plat.»

Après sa victoire l'an dernier, Calvé n'avait pu récolter qu'un seul autre résultat parmi les huit premières, à l'occasion de la dernière épreuve de la saison. Elle ne s'attend pas à vivre la même situation cet hiver.

«Je ne suis pas la même personne que j'étais avant, a-t-elle souligné. J'ai travaillé fort tout l'été... avec les entraîneurs, les thérapeutes et un psychologue. Il y a eu des moments de doute, aujourd'hui, mais je n'ai pas laissé ça me déranger. Mentalement, j'étais dans un état parfait. Je sais ce dont je suis capable et je me suis rappelée de ça, que je n'avais pas besoin d'en faire plus.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer