Tour de ski: Alex Harvey termine au 2e rang

Alex Harvey (13) a fini l'épreuve à seulement 0,6 seconde... (Photo AP)

Agrandir

Alex Harvey (13) a fini l'épreuve à seulement 0,6 seconde du vainqueur.

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
OBERSTDORF

Alex Harvey a eu un pressentiment qu'il aurait une bonne journée, dimanche, et ce pressentiment s'est concrétisé en une médaille d'argent lors de la deuxième des sept étapes du Tour de ski, disputée à Oberstdorf, en Allemagne.

Le fondeur originaire de St-Ferréol-les-Neiges a raté la plus haute marche du podium par des poussières, terminant à six dixièmes de seconde du vainqueur, le Norvégien Petter Northug fils.

La troisième position est allée au Suédois Calle Halfvarsson, qui a franchi la ligne d'arrivée seulement deux dixièmes de seconde derrière le Québécois.

Prenant le départ de la 13e position en raison de son classement final lors du prologue, samedi, Harvey a complété la poursuite de 15 km en style classique en 42:01,8. Il a ainsi mérité la 14e médaille de sa carrière en Coupe du monde, et il est monté sur le podium pour la sixième fois à vie lors d'une étape du Tour de ski.

La journée a été plus difficile pour les trois autres Canadiens inscrits à la compétition. Ivan Babikov (43:17,8), Devon Kershaw (43:38,7) et Len Valjas (47:23,2) ont respectivement complété la course en 30e, 36e et 83e position.

Grâce à sa performance, Harvey occupe également le deuxième échelon du classement général du Tour de ski, à 5,6 secondes de Northug fils. Après une journée de congé lundi, les athlètes reprendront le collier mardi dans le cadre d'un sprint libre à Val Müstair, en Suisse.

Ennuyé, par le passé, par de mauvais choix en matière d'équipement, Harvey a rendu hommage à ses préparateurs, qui lui ont fourni des skis de qualité.

«Je suis vraiment content. Ç'a été une stratégie gagnante, tant au niveau de la forme que de mon équipement, a-t-il observé.

«La clé du succès, au Tour, c'est la récupération. J'ai très bien mangé hier [samedi] et ce matin. Lorsque je me suis réveillé, j'étais confiant et j'ai immédiatement aimé la sensation lorsque j'ai mis les skis aujourd'hui. Les membres de l'équipe technique ont réalisé un travail extraordinaire. Les skis étaient rapides et parfaits pour les conditions, a ajouté Harvey.

«Grâce au skieur d'essai qui accompagne maintenant l'équipe, nous avons pu en tester des supplémentaires. J'ai utilisé une paire que j'étais censé prendre pour l'échauffement et que j'ai finalement utilisée pour la course. C'est une paire que nous n'aurions probablement pas testée avec un technicien de moins», a également confié Harvey.

Accusant un retard d'environ 20 secondes sur le Suisse Dario Cologna, vainqueur du prologue samedi, Harvey a rapidement gagné du terrain au point de se classer au cinquième rang au moment de franchir le premier temps intermédiaire.

«C'est parti vite, mais ç'a coûté cher. J'étais un peu fatigué après les cinq premiers kilomètres. J'ai été capable de récupérer puisque le rythme a ralenti un peu», a relaté l'athlète québécois.

Le parcours glacé a provoqué plusieurs chutes et c'est ce qui a incité Harvey à demeurer au-devant de la course.

«Je voulais conserver ma place parmi les dix premiers. Dans le dernier tour, je savais que j'avais de bons skis et je me sentais encore fort, a analysé Harvey. Je me suis bien positionné au pied de la dernière montée et j'ai été capable de l'aborder avec de bonnes jambes.»

Dans le droit final, Harvey a été impliqué dans une lutte de tous les instants avec Northug fils, Halfvarsson, et le Norvégien Niklas Dyrhaug, entre autres.

«J'ai eu un bon sprint. Comme c'était glacé, ça jouait du coude dans la dernière descente. J'ai perdu un peu de vitesse dans le dernier virage, mais j'ai été capable de dépasser un Norvégien et un Italien. Au début du dernier droit, j'étais troisième, mais j'ai réussi à passer devant Halfvarsson. C'était serré.»

Chez les dames, les fondeuses norvégiennes ont occupé les trois places du podium du 10 km, Marit Bjoergen prenant le premier rang en 29:27,6. Elle a devancé Heidi Weng par 56,2 secondes, et Therese Johaug par 56,8 secondes. Aucune Canadienne n'a participé à la course.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer