Sprint Québec: un circuit urbain qui plaît aux fondeurs

Partager

(Québec) Ceux qui arriveront à Québec aujourd'hui pour le Sprint Québec seront d'abord étonnés par l'absence de... neige! Jusqu'à ce qu'ils arrivent devant l'Assemblée nationale en fait et qu'ils découvrent le superbe circuit de 850 mètres aménagé spécialement pour la compétition.

Les skieurs ont d'ailleurs enfin pu découvrir le parcours hier et les premières impressions ont été très positives. «C'est vraiment très excitant», a expliqué la sympathique Chandra Crawford, en français, devant un groupe de journalistes comme elle en voit rarement.

Chandra Crawford était ravie hier après avoir découvert... (Photo: Erick Labbé, Le Soleil) - image 2.0

Agrandir

Chandra Crawford était ravie hier après avoir découvert le parcours.

Photo: Erick Labbé, Le Soleil

«Le cadre est vraiment superbe avec le parlement et la vieille ville tout autour. C'est tellement beau! La neige est parfaite et le parcours glacé est à la fois rapide et sinueux. C'est sûr que ça va jouer du coude dans les virages et j'ai déjà identifié les spots où je vais pouvoir tenter des dépassements...»

La skieuse de 29 ans, médaillée d'or en sprint aux Jeux de Turin, en 2006, a appris une bonne nouvelle hier quand ses entraîneurs l'ont jumelée à Daria Gaiazova dans la formation A de l'équipe canadienne pour l'épreuve en duo d'aujourd'hui. Perianne Jones, qui avait d'abord été sélectionnée, n'est pas au sommet de sa forme et a préféré garder ses énergies pour l'épreuve individuelle de demain.

«Nous constituerons un excellent duo, c'est certain», a convenu Gaiazova, une habituée du Centre national d'entraînement Pierre Harvey au mont Sainte-Anne. «Pour moi, c'est un peu comme revenir à la saison. Avec la foule qui va nous encourager, ce sera très excitant et nous allons y aller pour la victoire!»

Parcours très rapide

Du côté masculin, Alex Harvey/Devon Kershaw formeront le duo de pointe des Canadiens. Ils ont découvert le circuit ensemble hier matin, multipliant les boucles d'entraînement pour bien maîtriser les difficultés du tracé.

«Les conditions sont très bonnes, a souligné Harvey. Habituellement, en Europe, la neige est molle lors de ces sprints urbains et ça change en cours de compétition. Ici, ils ont pu monter le parcours plusieurs jours à l'avance, la neige a durci et la surface est très rapide.»

Très technique aussi, le circuit a séduit les skieurs. «Avec la vitesse, on décolle un peu sur le tremplin à l'autre bout du circuit, c'est amusant, a raconté Gaiazova. La descente qui suit est rapide et certains virages vont être serrés...»

Le Norvégien Eirik Brandsdal a déclaré: «Il y a plus de virages que ce à quoi nous sommes habitués en Europe et c'est très exigeant pour les coureurs. C'est un beau défi et ce sera intéressant de voir comment les courses vont se dérouler.»

Plusieurs experts croient que les Canadiennes pourraient mieux faire que leurs vis-à-vis masculins, le circuit convenant davantage à leurs qualités. Gageons quand même que Harvey et Kershaw vont donner eux aussi un bon spectacle!

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer