Mondiaux: la descente masculine annulée à cause du brouillard

C'est surtout au milieu de la piste Corviglia,... (Photo Alexandra Wey, AP)

Agrandir

C'est surtout au milieu de la piste Corviglia, longue de 2,77 km, que le brouillard était problématique, n'offrant une visibilité que de quelque 20 mètres, bien insuffisante pour des skieurs qui peuvent atteindre 120 km/h dans cette portion.

Photo Alexandra Wey, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Graham Dunbar
Associated Press
ST-MORITZ, Suisse

Le brouillard a obligé les organisateurs à repousser la descente masculine des Championnats du monde de ski alpin, ce qui signifie que les spectateurs qui se rendront à St-Mortiz dimanche auront droit à deux descentes plutôt qu'une.

Les organisateurs ont en effet décidé de reporter la descente masculine à dimanche, immédiatement après celle des dames.

Les 38 dames inscrites prendront le départ à 5 h 15, Heure de l'Est, soit 45 minutes plus tôt que prévu. À 7 h 30, ce sont les 57 skieurs qui s'élanceront. Les hommes ont également un combiné prévu à l'horaire de lundi.

Malgré un temps radieux en bas de piste, le départ de la course, prévu à 6 h, Heure de l'Est, a constamment été reporté en raison du brouillard qui refusait de se lever sur une partie du parcours. Comme il n'a pas été possible de lancer la course pour 9 h 30, heure maximum pour compléter l'épreuve, les organisateurs n'ont eu d'autre choix que de reporter à une autre journée.

C'est surtout au milieu de la piste Corviglia, longue de 2,77 km, que le brouillard était problématique, n'offrant une visibilité que de quelque 20 mètres, bien insuffisante pour des skieurs qui peuvent atteindre 120 km/h dans cette portion.

La foule d'environ 40 000 spectateurs a donc dû rebrousser chemin sans voir une seule descente.

Champion du super-G plus tôt cette semaine, le Québécois Érik Guay tentera de devenir le premier double champion du monde des épreuves de vitesse depuis l'Américain Bode Miller, qui a réalisé l'exploit en 2005.

Guay a déjà inscrit son nom dans le livre des records de la FIS en devenant, à 35 ans, le plus vieux champion du monde de ski alpin.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer