Erik Guay septième à l'entraînement aux Mondiaux

Erik Guay... (Photo Denis Balibouse, Reuters)

Agrandir

Erik Guay

Photo Denis Balibouse, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Graham Dunbar
Associated Press
Saint-Moritz, Suisse

Les skieurs suisses ont semblé très à l'aise aux championnats du monde de ski disputés chez eux. Beat Feuz s'est ainsi montré le plus rapide de la première descente d'entraînement.

Feuz, qui a gagné la descente et le super-G de Coupe du monde à Saint-Moritz en mars dernier, a devancé de 21 centièmes de seconde le Français Brice Roger alors que les favoris ont fait preuve de prudence à l'occasion de cette première prise de contact avec le parcours.

Patrick Kueng, champion en titre, s'est classé troisième, à 22 centièmes de son coéquipier Feuz.

Les skieurs suisses bénéficient de plus d'accès à la piste Corviglia longue de 2,84 kilomètres. L'équipe a également classé Mauro Caviziel au septième rang et Carlo Janka à égalité au neuvième.

Erik Guay, de Mont-Tremblant, a fait belle figure en finissant au 7e rang, à seulement 48 centièmes du meneur. Manuel Osborne-Paradis, de Vancouver, a obtenu la 12e position et Dustin Cook, de Lac-Sainte-Marie, s'est contenté du 60e rang.

L'équipe américaine n'a pas pu obtenir le temps d'entraînement escompté le mois dernier, mais Jared Goldberg a néanmoins signé le quatrième chrono et Tommy Biesemeyer a terminé sixième, à une demi-seconde de Feuz.

«Tous les Suisses s'entraînent ici, ils ont déjà leurs repères», a déclaré Travis Ganong, l'Américain qui a été vice-champion derrière Kueng aux mondiaux de 2015 à Beaver Creek, au Colorado.

Ganong a fini à 1,22 seconde de Feuz, à égalité au 18e rang.

Une autre descente d'entraînement est prévue jeudi avant la course de samedi.

Le super-G messieurs figure au programme des mondiaux mercredi. L'Autrichien Hannes Reichelt y défendra son titre.

Le Norvégien Kjetil Jansrud, champion olympique du super-G, a remporté trois des quatre épreuves au circuit de la Coupe du monde cette saison, mais il combat toujours les effets d'un rhume et il a fini 11e de l'entraînement.

Si la Norvège a dominé la discipline du super-G aux Jeux olympiques, gagnant cinq des sept derniers titres, le pays scandinave n'a pas savouré la victoire aux huit dernières éditions des mondiaux. Lasse Kjus a terminé à égalité pour l'or lors de l'édition 1999 à Vail-Beaver Creek.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer