Erik Guay termine 6e à Kitzbuehel

Erik Guay... (PHOTO JOE KLAMAR, AFP)

Agrandir

Erik Guay

PHOTO JOE KLAMAR, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
KITZBUEHEL, Autriche

Le Québécois Erik Guay a pris le 6e rang de la descente de Kitzbuehel, en Autriche, comptant pour la Coupe du monde de ski alpin.

Guay a fini à 0,49 seconde du vainqueur, l'Italien Dominik Paris, et à seulement 0,16 seconde de la troisième marche du podium.

« Une dure journée aujourd'hui, comme d'habitude, a mentionné Guay à Canada Alpin. La piste était éprouvante et cahoteuse et il fallait se battre sans retenue du début à la fin. Je n'ai pas skié aussi bien que j'aurais pu et c'est ce qui a fait la différence entre me retrouver sur le podium ou à l'extérieur du trio de tête. »

Paris a dominé la « Streif » et est devenu du même coup le troisième skieur italien à l'emporter sur la légendaire piste autrichienne en cinq ans. Il a franchi le parcours ponctué de bosses et plutôt glacé de 3,3 km en une minute et 55,01 secondes.

Les Français Valentin Giraud Moine et Johan Clarey ont pris les deuxième et troisième places, respectivement à 0,21 et 0,33 seconde du vainqueur.

Le vainqueur de cette épreuve l'an dernier, l'Italien Peter Fill, a terminé quatrième à 0,40 seconde de son compatriote.

Il s'agissait de la septième victoire de Paris et de sa troisième dans les courses Hahnenkamm. Il avait triomphé en descente en 2013 et en super-G, deux ans plus tard.

« C'est l'une des courses les plus prestigieuses. J'ai toujours hâte de m'y attaquer, a confié Paris. Particulièrement lorsque je sais que je suis en grande forme. Ça rend le tout un peu plus facile. »

Paris a savouré sa première victoire de la saison, bien qu'il ait atteint le podium en super-G à Val-d'Isère et à Santa Caterina le mois dernier.

Sa victoire de samedi l'a propulsé en tête du classement de la discipline après trois courses, deux points devant le Norvégien Aksel Lund Svindal et trois devant Fill. Svindal a mis un terme à sa campagne après avoir été opéré à un genou plus tôt cette semaine.

La course a été déplacée du parcours original pour la première fois depuis 2013, alors que Paris était de nouveau monté sur la plus haute marche du podium. Les conditions météorologiques avaient contraint les organisateurs à abaisser le départ et à raccourcir la piste au cours des trois dernières saisons, amputant du même coup la portion signature Mausefalle du parcours.

Le Canadien Manuel Osborne-Paradis a terminé en 19e position, tandis que Jeffrey Frisch, de Mont-Tremblant, a pris le 41e rang, accusant un retard de 2,67 secondes sur le gagnant. Leurs compatriotes Benjamin Thomsen et Broderick Thompson ont pour leur part abouti aux 37e et 47e échelons.

La Coupe du monde de Kitzbühel se poursuivra dimanche avec le slalom.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer