Marie-Michèle Gagnon perce le top-10 au slalom géant

Marie-Michèle Gagnon... (PHOTO Giovanni Auletta, AP)

Agrandir

Marie-Michèle Gagnon

PHOTO Giovanni Auletta, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sportcom

La fierté de Lac-Etchemin, Marie-Michèle Gagnon, a poursuivi sur sa lancée mercredi à la Coupe du monde de ski alpin de Semmering, en Autriche. Une septième place au slalom géant représente son meilleur résultat de la saison.

Mikaela Shiffrin... (PHOTO Marco Tacca, AP) - image 1.0

Agrandir

Mikaela Shiffrin

PHOTO Marco Tacca, AP

L'athlète de 27 ans a pris le 23e rang à l'issue de la première descente avec un temps de 1 min 2,63 s, un retard de 1,79 seconde sur la meneuse provisoire, l'Américaine Mikaela Shiffrin (1 min 0,84 s).

Les conditions météorologiques n'ont pas été des plus clémentes pour les skieuses. La neige qui tombait a rendu la visibilité difficile. Toutefois, cela n'a pas empêché Marie-Michèle Gagnon de réaliser le temps le plus rapide du second parcours en 1 min 7,36 s. La Québécoise a d'ailleurs figuré en tête du tableau de résultats avec plus de la moitié du peloton à s'être exécuté.

«C'est la première fois que je suis première dans une manche. Je suis arrivée plusieurs fois deuxième, mais jamais première. C'est vraiment cool! Et d'être remonté de la 23e à la 7e place, c'est super. C'était une bonne journée! Je me sentais bien en deuxième manche et je suis arrivée en bas dans le vert. Je suis resté là longtemps, c'était excitant!» a fait savoir Gagnon.

Au classement général, la Canadienne a conclu en septième place avec un temps total de 2 min 9,99 s à 59 centièmes de seconde de la gagnante, Shiffrin (2 min 9,40 s). La médaille d'argent est revenue à la Française Tessa Worley (+0,15 seconde) et le bronze à l'Allemande Viktoria Rebensburg (+0,18 seconde).

«La piste était très belle. Elle était glacée, mais nous pouvions faire confiance à la neige. Je n'avais rien à perdre après la première manche, a fait savoir Marie-Michèle Gagnon. Mes apports techniques dans mon ski commencent à porter ses fruits et c'est positif. Ça montre que moi aussi je suis capable de bien faire dans toutes sortes de conditions.»

Valérie Grenier, de Mont-Tremblant, ne s'est pas qualifiée pour le deuxième départ. Elle a terminé 41e de la première course avec un chrono de 1 min 3,81 s, à 76 centièmes de la 30e place qui lui aurait permis poursuivre la compétition.

Les femmes seront de retour pour un slalom jeudi.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer