«L'enfant terrible du ski» Bode Miller pourrait être fixé sur son retour lundi

Bode Miller dispose d'un des plus beaux palmarès du... (photo Shinichiro Tanaka, archives AP)

Agrandir

Bode Miller dispose d'un des plus beaux palmarès du ski alpin avec deux globes de N.1 mondial (2005, 2008), 33 victoires en Coupe du monde, quatre titres mondiaux et six médailles olympiques, dont une en or (super-combiné des JO-2010 de Vancouver).

photo Shinichiro Tanaka, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LOS ANGELES

L'Américain Bode Miller pourrait voir son contentieux avec son ancien équipementier, qui bloque son retour en Coupe du monde de ski alpin, trancher par la justice américaine lundi, a-t-il annoncé vendredi.

Le fabricant autrichien de skis Head, partenaire de Miller de 2006 à 2015, sera entendu par le tribunal fédéral de Californie à Santa Ana, tout comme Bomber, le nouvel équipementier de l'enfant terrible du ski mondial.

« Head induit l'opinion publique en erreur quand il affirme que nous avions un accord pour que, si je reprenais la compétition, cela devait se faire sur des skis Head. Cet accord que tout le monde peut consulter tient en une page et ne stipule à aucun moment cette condition », a insisté Miller dans un communiqué.

« Il s'agit ni plus ni moins d'une affaire d'oppression par un grand groupe contre un individu et une "start-up" du ski, Bomber », a-t-il poursuivi.

« Les lois de l'État de Californie indiquent clairement, mis à part quelques exceptions, que des sportifs ne peuvent pas être empêchés de participer à des compétitions et de gagner leur vie, c'est ma dernière chance de participer à la Coupe du monde et aux Mondiaux, c'est décevant que Head bloque mon retour, je veux juste skier », a regretté le « Kid de Franconia ».

Âgé de 39 ans, Miller n'est plus apparu en compétition depuis les Championnats du monde 2015 de Beaver Creek (Colorado) qu'il avait quittés sur une civière après s'être profondément entaillé un mollet lors du super-G.

Il avait alors laissé entendre qu'il était prêt à mettre un terme à sa carrière pour se consacrer à sa famille.

Il avait obtenu de Head que son contrat, qui expirait en 2016, soit résilié un an plus tôt. Il était ensuite devenu l'ambassadeur des skis Bomber, une marque américaine de skis haut de gamme fabriqués artisanalement en Italie.

Miller s'est entraîné avec l'équipe des États-Unis cet été au Chili et a été retenu dans le groupe A, aligné en Coupe du monde.

Il dispose d'un des plus beaux palmarès du ski alpin avec deux globes de N.1 mondial (2005, 2008), 33 victoires en Coupe du monde, quatre titres mondiaux et six médailles olympiques, dont une en or (super-combiné des JO-2010 de Vancouver).




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Erik Guay retourne sur le podium

    Ski alpin

    Erik Guay retourne sur le podium

    Erik Guay a confirmé son retour en grande forme en montant sur le podium du super-G à la Coupe du monde de Val Gardena, vendredi. »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer